Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » «Les hauts de Hurlevent» ou quand l’amour se confond avec la haine

Cinéma «Les hauts de Hurlevent» ou quand l’amour se confond avec la haine

Publié par Rédacteur, le 22 juillet 2012

Les hauts de Hurlevent (Wuthering Heights) d’Andrea Arnold

Genre : Romance, Drame

Avec James Howson, Kaya Scodelario, Nichola Burley, Oliver Milburn, Steve Evets, Amy Wren, Solomon Glave


Quelques bonnes (ou moins bonnes) raisons d’aller voir le film :

Firstly : l’origine du film.

Ce film d’Andrea Arnold est une énième adaptation cinématographique du roman éponyme d’Emily Bontë dont le titre original est Wuthering Heights.

Cette nouvelle fut publiée pour la première fois en 1847 sous le pseudonyme d’Ellis Bell.

Mais si! Vous savez bien… Il s’agit de ce livre dont Edward Cullen et Bella Swann (les héros de Twilight) sont tous deux des fans inconditionnels. Même qu’Edward offre à Bella un exemplaire original.

Secondly : l’histoire d’un amour tragique revisité.

Heathcliff, un jeune immigré de couleur noire, est recueilli par Mr Earnshaw. En contrepartie, Heathcliff travaille d’arrache-pied dans la ferme familiale. Très vite, il se liera d’amitié avec la fille de la famille, Catherine Earnshaw. Bien que la vie y soit rude, la jeune Catherine lui fera découvrir les merveilles de la campagne du West Yorckshire. Après le décès de Mr Earnshaw, l’amitié entre Hearthcliff et Catherine sera mis à rude épreuve par le frère aîné qui, jaloux, poussera Catherine dans les bras d’Edgar Clinton, un jeune noble de la région. Hearthcliff préfère s’enfuir de Hurlevent que de supporter de voir quotidiennement celle qu’il aime aux bras d’un autre homme.

Bien des années plus tard, Earthcliff, qui est devenu aisé mais qui n’a pas oublié Catherine, revient au village pour tenter de reconquérir sa bien-aimée. Catherine s’est adaptée à sa nouvelle vie mais n’est pas heureuse. Leur amour qui était impossible le deviendra d’autant plus que Catherine attend un enfant. Le sentiment d’amour deviendra de la haine…

Third reason : un excellent casting.

Le jeune acteur Solomon Glave qui incarne le héros Hearthcliff à l’adolescence, tandis que l’acteur James Howson (âgé de 24 ans, né en Angleterre) a été choisi pour l’incarner à l’âge adulte, tous deux avec beaucoup de talent.

Du côté de l’héroïne, c’est Shannon Beer qui qui a été choisie pour incarner Cathy jeune fille et l’actrice Kaya Scodelario qui incarne Catherine à l’âge adulte, toutes les deux avec brio.

Fourth reason : une merveille sonore et visuelle brute.

Le film a été réalisé en Grande-Bretagne en 2011. Le tournage n’a pas dû être drôle tous les jours avec le vent, la pluie et la boue …. Vu l’ambiance qui se dégage au fil des images, on se croirait en plein mois de juillet en Belgique en 2012! Sans musique assourdissante, ni effets spéciaux à vous aveugler, mais avec ses paysages sauvages, magnifiques, les sons naturels (pluie, vent, insectes, animaux), on passe 129 minutes d’intenses émotions…

J’ai particulièrement apprécié la complexité des sentiments oscillant entre l’amitié, l’amour et la haine…. «You broked my heart…. You killed me» confiera Catherine à Hearthcliff lors de leurs retrouvailles. Un mix entre La petite maison dans la prairie version adulte et Raisons et sentiments. Rajoutons que le film a tout de même remporté 5 Awards.

Une chose est sûre, peut-être parce que certaines scènes ne sont pas aisément compréhensibles, je ne suis pas sortie indifférente…

Céline Poissonnier