Spécial BFF : « Jimmy Rivière » de Teddy Lussi-Modeste

Publié par , le 26 juin 2011

Avec Guillaume Gouix, Hafsia Herzi, Béatrice Dalle, Serge Riaboukine, Canaan Marguerite

Jimmy Rivière est un jeune Gitan, solaire, nerveux, parfois trop.
Sous la pression de sa communauté, il se convertit au pentecôtisme et renonce à ses deux passions : la boxe thaï et Sonia.

«Jimmy Rivière» est le premier long métrage de Teddy Lussi-Modeste. Pour ce faire, le réalisateur a commencé par tourner un film dont le thème se rapprochait fortement de sa propre vie. En effet, Teddy est né à Grenoble (cadre du film) et a fait, lui aussi, partie de la communauté très fermée des gens du voyage.

En filmant la vie quotidienne de la communauté, il a voulu donner une vision intérieure,  nous montrant le monde vu par un gitan et non un gitan vu par le monde qui l’entoure. Un pari osé qui risquait quelque peu le désintérêt du public pour ce sujet très nombriliste mais au combien actuel, en ces temps d’expulsions massives opérées par le gouvernement français.

L’histoire nous emmène dans la vie de Jimmy, un garçon peu réfléchi qui n’a pour seules passions la boxe et sa copine. Entre sorties alcoolisées et bagarres de fins de soirées, la vie du jeune homme est dictée par un malaise profond où se confrontent une recherche mystique et un passé douloureux. Désireux de mettre fin à cette déchéance et de rentrer dans le rang spirituel de sa communauté, Jimmy se convertit au Pentecôtisme. Cette religion protestante est une mouvance charismatique qui confère au leader de la communauté une exclusivité dominatrice très ancrée. C’est pourquoi, dans une sphère autarcique comme l’est cette micro société nomade, il est bien vu et conseillé de suivre le chemin que les autres ont emprunté avec nous. Mais Jimmy nous montre par sa présence et le regard des autres qu’il n’est pas du sang de ceux qui suivent mais bien de la force de ceux qui dirigent. C’est alors que le doute s’installe en lui et provoque le heurt inévitable de celui-ci avec ses congénères.

Nous étions, il faut dire, très prudent à l’idée de voir ce film qui sentait un peu la flagornerie identitaire et l’eau bénite de la rédemption. Heureusement pour nous, il ne s’agit pas de tout cela. L’intelligence du réalisateur s’est justement exprimée dans cette optique, il a dressé un tableau à charges et à décharges qui ne dépeint pas son groupe d’appartenance mais qui fustige, à certains moments, son groupe de référence. En effet, ce qui doit être critiqué dans la manière dont est gérée la communauté, l’est. Mais cela ne remet pas en cause la légitimité d’un peuple et ses droits vis-à-vis de chacun. En écrivant le scénario, l’habilité était de mise et elle fût présente.

Côté acteurs, les visages connus s’entremêlent avec des faciès méconnus. La star du film est évidemment Guillaume Gouix qui incarne le rôle de Jimmy. L’acteur ne provient pas de la communauté gitane mais incarne de manière bluffante cet être en proie au doute. De son propre aveu, il a du travailler énormément pour intégrer le caractère bipolaire de son personnage. Et comme le travail paie, sa prestation est excellente tant elle est soignée et habile. Pour lui servir de partenaire, l’équipe du film a été rechercher Hafsia Herzi. La jeune actrice est un peu moins convaincante que son alter égo. Si elle joue bien la racaille et la colérique, on attendait d’elle un jeu dramatique plus marqué comme elle avait pu nous le montrer dans «Joseph et la fille» de Xavier de Choudens. Elle ne passe pas à côté de son sujet mais on sait qu’elle peut faire mieux, bien mieux. Enfin, parlons de Béatrice Dalle. Plus âgée et plus expérimentée que ces deux acolytes, elle incarne ici un rôle qui lui va comme un gant. En maitresse de boxe, on peut dire qu’elle est réellement crédible. Malgré de rares apparitions, elle impose son physique et sa voix reléguant parfois Guillaume Gouix en simple spectateur apeuré.

En résumé, le film est intéressant car il ne tombe pas dans le cliché mais tourne parfois autour du pot sans entrer réellement dans son sujet.

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...