Foxy Music Festival, le petit aux grandes ambitions.

Publié par , le 11 octobre 2011

©Jeremie Piasecki

Si je vous dis Foxy Music Festival dans la petite ville de Wingles, vous ne connaitrez surement pas, ou vous penserez que Wingles est un petit hameau perdu au milieu de l’Angleterre. J’ai fais de même. Et pourtant, c’est dans la région du Nord Pas de Calais, en France, que mon GPS nous a conduit. Organisé par l’association Shaklac et  la ville de Wingles qui se situe non loin de Lille, ce festival à thème se déroule sur deux jours,  le premier est entièrement dédié au Rock et le second au Métal. C’est pour souffler sa troisième bougie que le Foxy Music Festival reçoit 5 groupes aux influences diverses. Vous aurez l’occasion de faire leurs connaissances plus tard dans cet article.

Pour l’heure c’est avec le sourire que l’organisation du Foxy Music Festival nous accueille et accepte de répondre aux questions des Bourlingueurs que nous sommes.

Les Bourlingueurs : « Bonjour, et merci de nous recevoir. Quelle utilisation faites-vous du web? »

Max : « Le net a été le moyen de ramener ici tous ces groupes, le moyen de faire connaître le festival. C’est la troisième année que le Foxy Music Festival a lieu ici, la première édition a été gérée par la ville. Nous avons ensuite fait nos premiers pas pour la seconde édition. Cette année, nous voulions relever le niveau. Et le bilan est prometteur pour les années futures. »

Les Bourlingueurs : « Quel a été le plus grand défi à relever pour le Foxy Music Festival? »

Max : « Trouver des subventions est particulièrement difficile, gérer la paperasse également. Nous avons aussi relevé le défi de trouver des groupes aux styles différents pour plaire à tout le monde! »

Les Bourlingueurs : « Comment avez-vous réunis tous ces groupes? »

Max : « Les deux premiers groupes de ce soir, Fireback et A Failing Devotion ont été sélectionnés via un tremplin parmi 5 groupes. Nous n’avons pas eu de mal pour Colossus car nous les connaissons. General Lee est un groupe de remplacement qui nous a été proposé par notre manager, nous avons immédiatement accepté. Quant à Black Bomb A, nous les avons contactés via Myspace sans succès. Nous avons finalement réussi à entamer des négociations avec leurs boîte de production et après avoir consulté leur planning, ils ont acceptés. »

Les Bourlingueurs : « Quel est le groupe que vous aimeriez voir sur la scène du Foxy Music Festival? »

Max :  » Killswitch Engage! « 

Les Bourlingueurs : « Quel serait votre souhait pour la future édition du festival? »

Max : « On aimerait que la scène Rock marche mieux. Pour l’instant, le jour Métal ramène plus de monde que le jour Rock. On aimerait avoir autant de monde les deux jours. »

Les Bourlingueurs : « Merci. »

Malheureusement, nous n’avons pu être présents pour la première journée, mais nous  avons tenté de nous rattraper durant la seconde. L’affiche annoncée est prometteuse avec Fireback, A failing Devotion, Colossus, General Lee et finalement Black Bomb A. Tous les groupes ont également accepté de répondre à nos questions. Vous retrouverez donc leurs propos à la suite de cet article.

©Jeremie Piasecki

©Jeremie Piasecki

Nous voyons le premier groupe de la soirée faire son apparition sur scène. Il s’agit de FIREBACK, un jeune groupe formé fin 2009 qui

a fait son premier concert en février 2011. En 2010, ils enregistrent une première démo : Valentin Alfano. Ce groupe local aux influences balançant entre le Trash, le Hardcore et le Metalcore nous apparait sûr de lui et plein d’énergie! Nous avons recueilli leurs impressions.

Les Bourlingueurs : « Salut, quelle utilisation le groupe fait-il du web? »

Fireback : « On utilise beaucoup le web, cela nous permet de partager des events et de nous faire connaître via Facebook et un peu Myspace. »

Les Bourlingueurs : « Quel effet cela vous fait-il de jouer avant un groupe comme Black Bomb A? »

Fireback : « On bande! Ce sont nos idoles, c’est grâce à eux que l’on fait de la musique! »

Les Bourlingueurs : « Un album ou un EP en sortie prochaine? »

Fireback : « On enregistre un album  studio au fur et à mesure, les premiers morceaux sont sur Facebook. Dès que l’on aura assez de chansons, on montera l’album. On a le temps et on le prend. »

Les Bourlingueurs : « Quelle serait la scène que vous voudriez faire? »

Fireback : « Le Stade de France, avec Johnny! (rires). Plus sérieusement un festival comme le Dour Festival nous plairait. »

Les Bourlingueurs : « Où vous voyez vous dans 5 ans? »

Fireback : « On veut évoluer dans toute la France, voyager. Notre objectif est de vivre de la musique. »

Les Bourlingueurs : « Comment avez-vous trouvé l’accueil du public? »

Fireback : « On a gagné le tremplin, c’est pour ça qu’on est ici donc on espérait un bon accueil du public, et c’est le cas. Le public a été nickel, carrément réactif même pour l’heure! On est emballés, surtout pour une première partie! On s’était dit qu’on verrait pour lancer un « Braveheart » et finalement ça a été couronné de succès! »

Les Bourlingueurs : « Merci beaucoup et bonne continuation. »

©Jeremie Piasecki

Le second groupe à monter sur les planches, A FAILING DEVOTION, est également un groupe qui a été sélectionné lors du tremplin musical. Nous retrouvons d’ailleurs au chant un des organisateurs du festival, leur recette est assez simple mais fonctionne parfaitement, des riffs puissants et une grande proximité avec le public. Le chanteur se retrouvera d’ailleurs plusieurs fois en contact avec les festivaliers pour leur plus grand bonheur.   Ils nous annoncent dès le début de leur show, l’absence d’un de leur guitariste qui ne peut pas être présent à cause d’une main cassée. Mais cela n’empêchera pas le déroulement des festivités. Voici les quelques mots qu’ils nous ont offert.

©Loïc Deprez

Les Bourlingueurs : « Bonjour, quelle utilisation le groupe fait-il du web? »

A Failing Devotion : « C’est le meilleur moyen de diffuser nos chansons et nos dates de concerts,… C’est super important de nos jours! »

Les Bourlingueurs : « Quel effet cela vous fait-il de jouer avant un grand nom comme Black Bomb A? »

A Failing Devotion : « C’est un honneur et un grand plaisir! »

Les Bourlingueurs : « Un album ou un EP en préparation? »

A Failing Devotion : « Début 2012, nous sortirons un EP que nous avons déjà commencé à enregistrer. »

Les Bourlingueurs : « Où voyez-vous le groupe dans 5 ans? »

A Failing Devotion : « En tournée! Avec un ou deux albums dans les bacs. »

Les Bourlingueurs : « La scène qui serait pour vous la consécration? »

A Failing Devotion : « Le Hell Fest! C’est la scène métal par excellence! »

Les Bourlingueurs : « Merci et a bientôt! »

©Jeremie Piasecki

Au cours de la soirée, nous avons pu discuter avec les membres des deux groupes, et nous allons leur indiquer quelques lieux où se  produire en Belgique. Nous espérons donc les voir prochainement dans notre plat pays.

©Loïc Deprez

©Loïc Deprez

L’enchaînement se fait avec un groupe aux sonorités plus sombres, COLOSSUS. On ressent leurs influences très Hards dans leur musique qui oscille entre Death Métal, Black Métal et Gringcore. Dès leurs premières notes, on a l’impression qu’ils souhaitent faire exploser la scène grâce à l’énergie qu’ils dégagent. Les deux chanteurs se donnent la réplique tout au long du concert mélangeant leurs voix sur leurs rythmes endiablés. Nous les retrouvons en fin de soirée pour une discussion sans complexes, voici leurs impressions.

Les Bourlingueurs : « Bonjour, quelle utilisation faites-vous du web? »

Colossus : « Avant on était beaucoup sur Myspace, mais maintenant le plus gros de la pub se fait via Facebook. A une époque, c’était les flyers et les affiches, mais de moins en moins! Tout va vers les réseaux sociaux!

Le bouche à oreilles de Facebook fonctionne à merveille. L’avantage est qu’on peut toucher tout le monde, c’est en totale opposition avec les flyers qui ne concernait qu’un public local. C’est une ouverture internationale qui s’ouvre aux groupes! On a déjà eu des contacts au Brésil qui nous félicitait pour notre travaille, c’est perturbant (rires).

Les Bourlingueurs : « Un album ou un EP qui sortira bientôt? »

Colossus : « On compose et on enregistre un deuxième album de 12 titres qui devrait sortir durant le premier trimestre 2012. On n’a pas voulu suivre le schéma classique et sortir une démo, puis un EP, puis un CD complet, on s’est directement lancés dans un album! L’avantage de notre groupe est qu’on est tous déjantés et différents. Chaque membre a un registre musical différent, cela nous apporte une grande richesse. Les styles sont différents mais se recoupent. »

Les Bourlingueurs : « Comment avez-vous trouvé le public ce soir? »

Colossus : « Un bon accueil, de bons échos, le public était réceptif. On n’est pas déçus! C’était cool. »

Les Bourlingueurs : « Colossus, où vous voyez-vous dans 5 ans? »

Colossus : « Le plus loin possible! On a beaucoup d’ambition, on fait deux repets par semaine. On voudrait signer sous un gros label, tourner en première partie de gros groupes, ou tourner aux USA. On avance main dans la main! »

Les bourlingueurs : « La scène qui serait pour vous la consécration? »

Colossus : « On serait plus porté par des festivals tels que le Hell Fest, L’Aeronef, le Splendid! Ou encore la première partie de Cannibal Corpse!

Les Bourlingueurs : « Merci. »

©Loïc Deprez

©Loïc Deprez

On parle souvent de calme avant la tempête. Ici ce fut le contraire, GENERAL LEE est apparu comme beaucoup plus mélodique. Ce groupe a porté la foule par sa musique profonde. Il règne dans la salle un silence de mort, pendant que tout le monde hoche la tête en profitant des mélodies. Silence uniquement rompu par les applaudissements de la salle à la fin de chaque chanson. On jurerait voir les festivaliers, pourtant déchainés jusque là, en transe. Uniquement attentifs à chaque rebondissement des morceaux proposés durant le show. Nous les abordons à la fin des concerts pour recueillir leurs propos.

©Jeremie Piasecki

Les Bourlingueurs : « Bonsoir, quelle utilisation faites-vous du web? »

General Lee : « C’est le seul moyen de véhiculer des infos, des ziks, de communiquer. Le net est indispensable! »

Les Bourlingueurs : « Un EP en route? »

General Lee : « On enregistre le 26 novembre un EP de 6 ou 7 longs morceaux. La sortie se fera uniquement sur vinyle et sur le net. Vendre des CDs devient difficile à cause de la circulation online! Le vinyle est un meilleur produit, plus esthétique et donnant un son meilleur. »

Les Bourlingueurs : « Où voyez-vous le groupe dans 5 ans? »

General Lee : « On a déjà 10 ans d’existence, se projeter dans 5 ans est impossible. Nous serons en tournée en avril – mai mais après on verra! »

Les Bourlingueurs : « Quelle scène serait pour vous la consécration? »

General Lee : « Le Hell Fest, l’Élysée Montmartre, le Red Rocks en Californie, le Madison Square ou le HollyBall! Ce sont toutes des scènes mythiques. »

Les Bourlingueurs : « Merci et bonne chance! »

©Loic Deprez

Voici, BLACK BOMB A, la tête d’affiche qui monte enfin sur scène pour nous présenter leur nouvelle formation. Effectivement, deux nouveaux membres ont rejoint le groupe pour l’enregistrement de leur nouvel album à venir, une des chassons proposée ce soir est tirée de ce dernier opus. Et c’est avec plaisir que nous voyons jouer ce groupe, toujours aussi proche de son public. Poun un de leurs chanteurs, se mêlera à la foule tout en continuant à chanter, et pour remonter sur les planches le public lui accordera un « mini slam ». A la grande stupéfaction des organisateurs, durant la chanson « Mary », c’est près d’une cinquantaine de personnes qui sont montées sur le stage. Bref un concert comme on les aime, de beaux sons, de l’énergie à revendre et visiblement les deux nouveaux membres ont déjà conquis les personnes présentes ! Nous avons rencontré leur chanteur un peu avant le début de leur set, voici ce qu’il nous a confié.

©Jeremie Piasecki

Les Bourlingueurs :  » Bonsoir! Quelle utilisation faites-vous du web? »

Poun : « C’est un moyen de promo de plus en plus important, les concerts, les infos, tout passe par là! Facebook a remplacé Myspace depuis quelques temps, nous sommes aussi sur Twitter. »

Les Bourlingueurs : « Où vois-tu le groupe dans 5 ans? »

Poun : « On est content du chemin parcouru, mais si ça continue c’est le rêve! Ce n’est pas une histoire de fric, c’est l’amour de la musique! S’exporter, partager notre musique! »

Les Bourlingueurs : « Quelle salle serait pour vous la consécration? »

Poun : « Ce n’est pas forcement une grande salle! On préfère les petites salles blindées où le public fout le bordel, où tout le monde se retrouve sur scène! »

Les Bourlingueurs : « Vous sortez un nouvel album début 2012 avec deux nouveaux membres dans le groupe, peux-tu nous les présenter? »

Poun : « En effet, le nouvel album « Enemies of the State » sort en janvier.

Pour les nouveaux membres, je tiens d’abord à préciser que nous nous sommes quittés en bons termes avec les anciens membres, y a pas de blêmes, on est toujours potes!

Nous avons donc Shauny qui remplace Djag au chant, nous l’avons rencontré via son groupe Drive by Audio. Nous sommes allés jouer avec lui en Ecosse, et lui est venu faire quelques dates avec nous, en France. Shauny n’a pas la même voix grave que Djag mais on ne veut pas retomber dans les habitudes que nous avions dans le passé, ça nous permet de faire de nouvelles recherches musicales!

Et également Jacou qui remplace Etienne à la basse. Jacou qu’on ne présente plus! Le bassiste d’Ultra Vomit.

Les Bourlingueurs : « Quel accueil penses-tu que le public va réserver aux nouveaux membres? »

Poun : « On verra! Le noyau, c’est Black Bomb A mais on fait d’autres choses. »

Les Bourlingueurs : « Doit-on s’attendre à voir venir d’autres associations entre groupes comme « Le Bal des Enragés »? »

Poun : « Non, pas à ma connaissance. Et je devrais être au courant. » (rires).

Les Bourlingueurs : « Une ou des tournées à venir pour les Black Bomb A? »

Point : « On fait actuellement une petite tournée commencée hier à Genève, 15 dates au total, dont 2 en Ecosse pour Halloween. Nous avons programmé aussi une petite tournée en Russiepour la sortie du vinyle!

Ensuite, on commence la promo de l’album et la tournée française avec de nouvelles surprises! Ce sera assez différent par rapport aux changements de voix, on veut aller chercher ailleurs…

Les bourlingueurs : « Merci et bon concert! »

Poun : « A tout à l’heure. »

Nous avons retrouvé Poun à sa sortie de scène pour lui poser notre dernière question.

Les Bourlingueurs : « Alors, tes impressions concernant l’ambiance et l’accueil des nouveaux membres? »

Poun : « Mortel, une tuerie! C’était notre première date en France et super accueil de Shauny et Jacou! »

©Loïc Deprez

C’est sur ces notes et cette ambiance typiquement Black Bomb A que la soirée s’achève et c’est avec regret que nous devons quitter les lieux. Mais une chose est sure, ce « petit » festival a les moyens de grandir et c’est avec une impatience non dissimulée que nous suivrons les éditions à venir.

Par Jérémie Piasecki et Loïc Deprez

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...