MissKinoscop était au FIFF : Starbuck

Publié par , le 15 octobre 2011

FIFF 2011

Starbuck

Comédie de Ken Scott, (Québec), 1h49’.

Avec Patrick Huard, Julie Le Breton et Antoine Bertrand

Hors compétition

Etre papa 533 fois…

David Wozniack est livreur dans la boucherie familiale. Célibataire endurcit, il enchaine les magouilles pour rembourser les 80 000$ qu’il doit à une bande de (pas) très joyeux lurons. Sa vie bascule le jour où un avocat se présente à son domicile. Représentant une clinique privée, ce dernier lui signifie qu’à cause de problèmes techniques rencontrés par son client, les dons de sperme que David a fait une quinzaine d’année plus tôt sous le pseudonyme de ‘Starbuck’ ont été distribués plus qu’à la normale…et qu’il est le papa de 533 enfants, dont 142 ce sont rassemblés afin de connaître l’identité de leur père biologique. D’abord radicalement opposé à cette idée, David est ensuite curieux. Il rencontre ses enfants anonymement et se laisse submerger par un sentiment nouveau : être père. Mais l’affaire rendue publique fait de ‘Starbuck’ un être pervers et irresponsable. David osera-t-il se démasquer à la face du monde et accepter cette paternité inattendue ?

Réalisée par Ken Scott, scénariste et humoriste québécois, ‘Starbuck’ est une comédie remplie de bon sentiments, qui enchaîne les situations cocasses et déploie un panel de personnages plus attachants les uns que les autres. Construite sur un modèle assez classique, cette comédie rappelle ses homologues américaines. Une situation improbable, des obstacles, l’amitié et l’évènement qui va tout arranger pour permettre un happy end en bonne et due forme. C’est peut être grâce à cet aspect universel que ‘Starbuck’, sortit début de l’été au Canada, a fait un tabac lors de l’avant- première américaine à Los Angeles au mois de septembre. Il n’y a pas grand-chose à dire d’autre sur ce film, promit à un bel avenir en tant que comédie populaire.

Présenté au FIFF hors compétition, ‘Starbuck’ a également conquis le public namurois et prouve néanmoins toute la diversité du cinéma québécois, lorsque l’on compare ce film aux deux autres projetés ce dimanche au cinéma Caméo, à savoir ‘Monsieur Lazhar’ de Philipe Falardeau et ‘Marécages’ de Guy Edoin.

Misskinoscop

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...