Death In Vegas – Trans-Love Energies (2011)

Publié par , le 20 octobre 2011

Death In Vegas pue la perfection. Dur de critiquer un album comme ce dernier : ‘Trans-Love Energies’. Le talent et le charisme de ce groupe n’est plus a présenter. La qualité musicale non plus. Mais les déceptions sont telles, ces derniers temps, que l’on pourrait presque se demander si Death In Vegas ne serait pas, non plus, tombé dans la simplicité.

Que ne nenni. Même après 7 ans d’absence le groupe n’a pas perdu le goût des choses bien faites. Nul besoin de cachets, de pilules bleues, roses ni quoique se soit. L’univers dans lequel nous plonge le groupe, nous fait perdre pied dès les premières notes de ‘Silver Time Machine’. Un univers dont seul, eux, ont le secret.Une atmosphère pesante et collante se dégage de ce nouvel album. Le vieux matos est de retour. Exploitation des vieux synthés, une ligne de basse dosée juste ce qu’il faut. Ce nouvel album nous transporte complément ailleurs de la première à la dernière note. Chaque piste s’imbrique avec beaucoup de délicatesse à l’autre et ne laisse à l’auditeur pas le moindre moment de soupire.

Les mélodies sont toutes aussi bien dosées et pointilleuses les unes que les autres. Beaucoup de changements de rythmes, ce qui n’est pas pour nous déplaire. L’album s’emballe, puis repart à nouveau sur des mélodies lancinantes et psychés à l’image de ‘Scissors’. ‘Drone Reich’ enchaînée par ‘Lightining Bolt’ nous replonge à nouveau dans une ambiance des plus lourdes mais prenante aux tripes.

‘Trans-Love Energies’ est avant tout un concept, un univers, une atmosphère à part entière. Un pur moment d’évasion. Il n’appartient qu’à vous d’en faire bon usage. Conseil : afin de mieux vivre cet album, courrez les voir en live. C’est juste, jouissif ! A bon entendeur ! 

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...