Les aventures de Tintin : le secret de la Licorne

Publié par , le 27 octobre 2011

Les aventures de Tintin : le secret de la Licorne

Réalisé par Steven Spielberg et Peter Jackson

Avec les voix de Jamie Bell, Daniel Craig, Simon Pegg, Gad Elmaleh …

Durée : 1h47

Tintin, jeune reporter, achète la maquette d’un bateau, appelé la Licorne. Il ne se doute pas encore qu’il va se retrouver entrainé dans une fantastique aventure à la recherche d’un fabuleux secret. Son fidèle ami, Milou et son acolyte le Capitaine Haddock seront là pour l’aider à résoudre ce curieux mystère.

Tintin a marqué les mémoires des jeunes et des moins jeunes grâce à ses aventures et à ses divers acolytes. Paru pour la première fois en 1929, il a eu le temps d’évoluer, de grandir pour arriver en 2011 sur les grands écrans. Curieux, nous sommes allés jeter un petit coup d’oeil.

Tout d’abord, on reconnait bien le personnage. Toujours prêt à se lancer dans une nouvelle aventure, et qui ne recule devant rien, Tintin a gardé tout son caractère. Il est futé, rapide, toujours gentil, jamais en colère, perspicace, et souvent en action. Accompagné par son fidèle ami, Milou, il jongle avec sa mission.

Toutefois, les grands connaisseurs seront peut être un peu déçus. Il n’y a que très peu de lien avec son origine belge. Un rapide passage par la place du Jeu de Balle, pas vraiment ressemblante, et c’est tout. En effet, cette version cinématographique signée Steven Spielberg, américanise à outrance notre pauvre Tintin. Il est jeté dans des plans d’actions longs. Il ne s’arrête jamais, il court tout le temps et partout, et on en finirait même par le perdre. Trop d’action tue l’action. On a l’impression qu’il s’agit toujours des dernières cascades, et en fait, non. Cela donne un petit côté longuet et trainant au film, ce qui est dommage.

Pour une première approche et surement un premier film d’une longue série, on n’a pas le temps de s’attacher aux personnages, on ne sait que très peu de choses sur eux et on est vite lancé dans les rebondissements de l’intrigue. On espère que les prochains volets pourront mettre plus en lumière le côté un peu plus psychologique des héros. En tout cas, dans ce premier opus, la rencontre entre Tintin et le Capitaine Haddock est réellement bien exploitée. On reconnait un Capitaine, très porté sur la bouteille, revanchard, vulgaire mais pas trop. Il tient bien sa place et on aperçoit déjà le duo de choc qu’ils vont devenir. Les Dupont et Dupond sont aussi présents dans cette version cinématographique. Ils font de courtes apparitions, tout comme dans la bande dessinée. Leur présence ne change pas grand chose, mais leur absence aurait été remarquée.

Un petit mot quant à la réalisation en 3D « motion capture ». La 3D tient sa place. Elle n’est pas une gêne mais plutôt un apport positif. Les mouvements et les gestes des personnages sont précis, bien pensés, réels mais leurs visages sont encore grossiers et assez figés. De plus, les doublages sont vraiment bien faits. Les voix collent juste aux personnages. On finit même pas s’habituer au « Tine Tine » américain.

Petit conseil : allez le voir si vous avez des enfants mais passez par le musée de la BD ensuite pour faire découvrir à vos bambins le Tintin belge. Si vous n’avez pas d’enfant, allez jeter un oeil, juste pour vous rappeler la nostalgie de vos jeunes années. Et si vous n’allez pas le voir, vous ne perdrez pas grand chose sauf peut être d’être largué dans les conversations avec vos amis.

Caroline Champion

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...