Festival des Libertés ( Jour 2 ) : Bernard Lavilliers, liberty channel

Publié par , le 19 novembre 2011

© Benoît Peverelli

C’était hier soir au Théâtre National, Bernard Lavilliers se produisait sur scène dans le cadre du festival des libertés. Un choix judicieux car la carrière du chanteur fût ancrée dans cette symbolique.

Bernard Lavilliers, c’est plus de quarante années de scène. Cet insoumis a toujours fait de sa marginalité et de son engagement politique une marque de fabrique. Contestataire à ses heures mais surtout grand voyageur, il était donc intéressant de s’intéresser de plus près au concert de ce bourlingueur (et oui !).

Dans la salle à deux tiers pleine, un public d’âge moyen s’était donné rendez-vous depuis quelques temps déjà. En effet, c’est un public de connaisseurs et de fans qui remplissait les gradins du théâtre. La magie de l’homme à la boucle d’oreille opéra très rapidement dans l’assistance. Dès la première chanson, on se laissa entrainer dans un voyage autour du monde et non loin de l’équateur. Introduisant chacun de ses morceaux par une mise en situation tel un conteur breton, il nous embarqua sur son bateau direction les Caraïbes, l’Amérique, le Brésil, l’Angola et bien d’autres.

Accompagné par de talentueux musiciens, le sexagénaire n’hésita pas à gratter sa guitare sèche pour des sessions mélancoliques et émotionnellement riches. De part et d’autre de la fosse, de jeunes couples s’étreignaient ou dansaient en communion sur les rythmes ska, reggae et latino qu’il nous offrait.

Les morceaux de l’album Causes perdues et musiques tropicales se succédèrent  de manière aléatoire jusqu’au final où l’artiste revint sur scène pour interpréter ses plus grands succès comme On the road again où le public pu interagir activement avec le chanteur.

Bref, même si les idées politiques de cet homme ne sont pas partagées par tout le monde, il faut dire que la chaleur de sa voix et les rythmes venus d’ailleurs arrivent à nous procurer deux heures de bonheur et d’évasion.

Matthieu Matthys

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...