FINDLEY Nigel : Jeux d’Ombres

Publié par , le 24 décembre 2011

Falcon est un petit loubard affilié à un gang de troisième catégorie de Seattle. Il vivote dans la médiocrité jusqu’à ce que sa route croise celle d’un guerrier amérindien, Nightwalker. Traqués par des ennemis impitoyables, les deux hommes fuient pour sauver leur vie tout en tentant de savoir qui souhaite leur mort. Falcon se retrouve à jouer dans la cour des grands sans en avoir les moyens.

Sly est une ancienne pirate informatique qui récupère par hasard un fichier informatique codé. Rapidement, la jeune femme constate que ceux qui ont approché ce fichier de près ou de loin meurent dans d’atroces circonstances. Elle apprend aussi que sa tête est mise à prix par plusieurs commanditaires. Sly s’enfuit et tente de comprendre qui lui en veut et comment s’en sortir. La partie s’annonce serrée.

Dans le monde de Shadowrun, la société est régie par de toutes puissantes corporations qui dominent une société futuriste très violente. Dans les Ombres, certains illégaux tentent de s’enrichir mais la lutte est disproportionnée, le Bien et le Mal se révélant des concepts aléatoires. Les deux héros sont assez typiques de ce schéma mais ils sont très bien campés et se révèlent sympathiques.

N. Findley présente un roman bien mené, avec une écriture qui joue du suspense et des rebondissements à bon escient. Bien que totalement imbriqué dans l’univers du jeu de rôle Shadowrun, l’auteur a su produire un récit à l’intrigue assez classique, mais de bonne facture et plaisant à lire, qui satisfera ceux qui aiment les récits d’action, où la technologie et la magie cohabitent.

Jeux d’Ombres de Nigel Findley, traduit par Morgan Rousseau, illustré par Echo Chernik, aux éditions Black Book

Chris de Savoie

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...