Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » 2012-04-23 – Sleep Party People + Skiv Trio + Déga! @ Magasin 4

2012-04-23 – Sleep Party People + Skiv Trio + Déga! @ Magasin 4

Publié par Rédacteur, le 24 avril 2012

La soirée du lundi 23 avril au Magasin 4 promettait d’être forte en expérimentations ; le résultat a réellement atteint le niveau de mes espérances.

La salle était quasi-vide lorsque les artistes de Déga ! ont fait leur entrée sur scène. Un VJ, un batteur, une bassiste et un saxophoniste, c’est ce qu’on peut appeler un quatuor atypique. Leur set a débuté tout en douceur, avec deux voix-off qui chantent « A la Clairefontaine » en étant soutenues par des images qui défilaient sur un écran géant. Lentement mais sûrement, les musiciens ont introduit leurs deux morceaux de la même façon : une note, une nappe, une ambiance, un rythme, tant et si bien que l’ambiance évoluait sans qu’on ne puisse vraiment le percevoir. Aidés par un visuel irrémédiablement humain, les artistes de Déga ! ont proposé un set fait de nappes sonores et visuelles ne versant dans les rythmes plus basiques qu’au terme d’une dizaine de minutes d’évolution on-ne-peut-plus-progressive. Une musique à écouter couché dans l’herbe, le vent faisant vibrer l’orée de nos narines.

Petit à petit, à l’instar des évolutions de la musique de Déga !, la salle du Magasin 4 se remplissait. Les trois belges de Skiv Trio avaient visiblement quelques fans, et ça se comprend. Aidés également par un écran géant diffusant cette fois plutôt des formes géométriques ou inconnues sur fond noir (agrémentant leur univers parfois sombre), les musiciens de Skiv Trio ont proposé un set composé de morceaux plus courts, tantôt énergiques, tantôt planants, bourrés d’expérimentations sonores à base de beats électroniques, de saxophone, de clarinette, de guitares et de synthétiseurs. Soutenus par une batterie carrée nous entrainant dans des ambiances diverses (ragga, dub, rap, blues, faisant parfois étrangement penser au Barbiturik blues de Laurent Garnier), Skiv Trio maitrise son univers hybride et nous emmène dans des contrées jusqu’alors inexplorées ; du moins pour ma part.

Enfin, imaginez quatre bonshommes tout de noir vêtus, capuches sur la tête, arborant des masques à l’effigie de lapins, les oreilles de l’animal bougeant au rythme lancinant d’une musique rêveuse portée par une voix sinueuse, nasillarde, enfantine et bourrées d’effets sonores caressant doucement les tympans ainsi que par des mélodies bon-enfant qui transportent et bercent l’auditeur dans un univers chimérique. Rajoutez à cela une batterie discrète (mi-acoustique mi-électronique) sachant se faire intense lorsque le moment le requiert, et vous vous retrouvez dans le monde extraordinaire des danois de Sleep Party People, un groupe qu’il est bien de le voir en concert.

Les organisateurs du Magasin 4 proposent souvent des concerts alternatifs qui sortent de l’ordinaire ; il en était encore comme ça hier soir. Pour mon plus grand plaisir (et contrairement à d’autres fois) l’ingénieur lumière – qui ne connaissait pourtant aucun de ces trois groupes expérimentaux, d’après ce qu’il m’a dit – a offert un spectacle visuel juste et efficace, agrémentant ces musiques ambiantes comme il se doit. Chapeau bas l’artiste.

Y.P