Musique LaSemo 2019, Un sans fautes pour le festival durable. (2/3)

Publié par Piasecki Jeremie, le 18 juillet 2019

En ce second jour de Festival à LaSemo nous retrouvons une météo incertaine pour débuter la journée. Ce temps variable n’a pas découragé le public qui est venu encore plus nombreux que la veille.

C’est TANAË, une artiste montante Liégeoise qui à l’honneur d’ouvrir le festival et de réveiller le public sur la scène de « La Guinguette ». Pour découvrir TANAË, il vous faudra attendre quelques jours et lire notre chronique dédiée…

Allons d’abord nous balader du côté de « La Scène de la tour ». Premier artiste à monter sur cette scène, ALDEBERT et ses comptines vedettes des cours de récré. LE TROTTOIR D’EN FACE fait monter l’ambiance d’un cran avec ses histoires croustillantes et ses valeurs humaines sur des rythmes de ballade, de rock et de reggae. OLDELAF nous offre des sonorités vintage et un humour bien à lui. 

Aldebert. / Le Trottoir d’en Face.

Nous retiendrons principalement sur cette scène la prestation de CAMPING SAUVACH. Les 6 membres du groupe ont littéralement mis l’ambiance sur cette scène. Le chanteur, alias Didier Galand, a fourni au public une performance impressionnante tant par sa voix et son déhanché que par ses mimiques et son charisme. Il était littéralement déchainer sur scène pour ravir son public.

Camping Sauvach.

Continuons notre ballade, nous découvrons prés de « La scène de la tour » un endroit idéal pour faire rêver petits et grands. « La tour des contes », où conteurs et harpiste nous emmènent dans le rêve et l’imaginaire aux grés de leurs histoires et de leurs accords. En nous dirigeant vers « La scène du château », au détour d’une allée nous tombons sur « Le cabaret ». Destiné aux adultes, nous nous sommes retrouvés dans l’ambiance et l’univers des anciens cabarets parisiens avec des shows burlesques et plutôt coquins.

Notre balade touche à sa fin et nous atteignons « La scène du château ».  Deux groupes très connus s’y produisent ce soir, on pour défi de continuer à faire oublier le temps qui passe aux festivaliers. LES NEGRESSES VERTES et leurs rythmes latino et méditerranéens endiablés ont repris leurs plus beaux tubes. DEBOUT SUR LE ZINC avec plus de 20 ans de carrière est toujours attendu par le public avec la même ferveur. C’est une jolie prestation que nous donne ce groupe entre rock et folk. Aucun doute le public est une fois de plus conquis et on l’entend reprendre en chœur les paroles des chansons qui s’enchainent durant plus d’une heure.

Debout sur le Zinc. / Les Négresses Vertes.

En apothéose de ce samedi, nous avons choisi d’assister au spectacle de PYRONIX. Ces cinq dresseurs de feu nous offrent un spectacle époustouflant qui en a laissé plus d’un bouche bée! Au rythme de la musique, ils jouent avec les flammes, les braises et les fusées d’artifice. Retenez bien ce nom, et n’hésitez pas à aller les applaudir dès que l’occasion se présente.

Le dernier jour, c’est par ici…

Texte : Lionel Broché.

Photos : Jeremie Piasecki.

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...