Musique Un nouveau Sold out pour le Ronquières Festival! (1/2)

Publié par Piasecki Jeremie, le 5 août 2019

C’est un peu comme à la maison que nous retrouvons le Ronquières Festival. Cette année encore le festival affiche sold out. Et c’est comme toujours une affiche éclectique qui fait voyager les festivaliers de bâbord à tribord. 

La grande gagnante du concours Tremplin à l’honneur d’ouvrir la fête sur la scène bâbord. Les premiers festivaliers peuvent ainsi découvrir LE LOUP et son répertoire électro-pop qui donne envie de bouger et de danser. De quoi mettre dans l’ambiance d’une journée prometteuse. 

Nous nous dirigeons ensuite vers la scène tribord pour écouter GLAUQUE. Le groupe namurois mélange des sons à la fois rock-électronique et hip-hop sur des textes violents tout en arrivant à être poétique et percutant à la fois. 

Les costumes latex et franges de JUICY nous attendent et sur des notes de hip-hop et de RnB agrémentées d’un sens de l’humour bien à elles, le duo de Bruxelloises revisite le Girl Power. 

A nouveau à tribord, c’est une artiste aux multiples talents que nous avons la chance d’écouter à Ronquières. CLAIRE LAFFUT est à la fois auteur, compositeur, interprète mais aussi mannequin et plasticienne. Une artiste irrésistiblement pop et un public agréablement surpris.

Originaires d’Alsace, le quatuor de LAST TRAIN ravira les amateurs de rock et de riffs électriques, plus de doutes, le public est en forme!

Vient ensuite le tour de la bien connue CŒUR DE PIRATE , c’est un public déjà conquis qui reprend en chœur les chansons les plus connues, de l’artiste canadienne.

Place à l’Amy Winehouse belge, TYPH BARROW. C’est avec une musique pop, soul, jazz, blues, une voix envoutante et un sourire charmeur qu’elle enchante le public.  

Ensuite, BOULEVARD DES AIRS nous embarque pour un voyage à travers la chanson française, la pop et les refrains espagnols. Après 15 ans d’existence, ces musiciens accomplis n’ont plus rien à prouver et le public connait les morceaux sur le bout des doigts.

Troisième participation pour MUSTII et son jeu de scène agrémenté de danse et d’interaction avec le public, l’artiste aux multiples facettes reste simple et accessible pour une foule qui en redemande.

De nouveau à Tribord, c’est LOMEPAL et son rap français qui a séduit les amateurs du genre avec ses textes et sa voix atypique.

Le soir tombe peu à peu et la nuit sera rythmées par les DJ’s. Pour commencer, TODIEFORD fait bouger les festivaliers au rythme de ses mix. 

Vient ensuite le tour de 2MANYDJS de se présenter au public encore bien présent en cette fin de soirée. Sur leurs rythmes techno rock, les deux DJ’s belges ont fait l’unanimité.

Reconnaissable avec son masque de singe, c’est KID NOIZE et ses nombreux tubes qui embarque les festivaliers jusqu’au bout de la nuit.

La suite, c’est par ici!

Texte : Lionel Broché.
Photos : Jeremie Piasecki.

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...