Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Première soirée magique aux Leffe Jazz Nights

Musique Première soirée magique aux Leffe Jazz Nights

Publié par Christophe Pauly, le 20 juillet 2012

Pour débuter cette quinzième édition du festival de Jazz à Dinant, je me rend à Bouvignes, petit village bordant la Meuse à l’entrée de Dinant.

Là, devant l’église gothique du XIIIème siècle, se dresse une foule de gens qui se presse pour entrer suivre une cérémonie d’un autre genre. Ce soir, ce ne sera pas une messe comme les autres qui sera donnée en ce lieu. Cela peut paraître étrange de prime abord pour certains, mais depuis quelques temps, les organisateurs ont tenté un paris risqué et osé: jouer des concerts de Jazz dans des églises!

L’évènement prévu pour animer ce soir l’église St-Lambert est un concert de Rhonda Scott (à l’orgue svp!) et ses comparses: Stéphane Belmondo à la trompette (12ème édition pour lui!), David Linx au chant, et, cerise sur le gâteau, La Velle! (Qui accompagnera à merveille ce trio au piano et aussi au chant.)

Le public est donc nombreux et enthousiaste. Tout le monde est curieux de voir ce que nous réserve cette soirée atypique au programme alléchant.

Tout le monde est installé, et c’est donc au tour de Patrick Bifort de présenter la soirée et le déroulement du festival durant les quatre soirées de cette édition un peu particulière, puisque les parrains des précédentes éditions seront présents tout au long de ce weekend grandiose!

Ils nous combleront de bonheur et de notes tantôt Jazzy, tantôt Gospel,…

Avec des personnalités parfois discrètes (avec Steve Houben, Gégoire Maret, ..), parfois extravertis ( David Linx dont la voix  sublime la prestation de tous ceux qui l’accompagnent et la gestuelle est si énergique et communicative), les concerts proposés raviront les amateurs de tous les styles et rassembleront donc le plus grand nombre.

Vient ensuite au Père Jean-Baptiste de nous faire une brève présentation de cette église du XIIIème siècle. Un lieu chargé d’histoire qui fut le témoin de  beaucoup de dates majeures de l’Histoire de notre pays. Il achèvera sa présentation par cette note d’humour: «Ce soir, il n’y aura pas d’entracte. Mais bien une collecte!! Soyez donc généreux!» (fou-rire général du public qui applaudira le maître des lieux ravi de son «petit effet»! 😉

A présent, place au spectacle! Et là, surprise! Ce n’est pas dans le coeur de l’église que se tient Rhonda Scott, mais dans le fond de l’église! A cette soirée atypique, se joint donc cette démarche inhabituelle. Le concert commencera par Mme Scott, interprétant seule quelques négro spirituals à l’aide de.. l’orgue de l’église! (récemment rénové pour l’occasion)

Voilà une expérience que je recommande à chacun! C’est pour moi (et pour beaucoup dans le public, je pense) la première fois que j’assiste à un tel spectacle et le public autour de moi est troublé, ému et captivé. Le ton est dores et déjà donné. Et l’on sait tout de suite que l’on a à faire à une TRES grande dame ce soir.

Après ces quelques morceaux d’introduction, Rhonda descend accompagnée de Jean-Claude Laloux, qui lui tient la main.

Le public l’applaudit chaleureusement et est très impatient d’entendre ce qu’elle lui a concocté pour ce soir.

Et le programme alléchant, le voilà! Stéphane Belmondo arrive lui aussi sur scène. Ensemble, ils vont former un duo parfait et échanger beaucoup de regards complices. (On remarque chaque année que les collaborations entre musiciens sont sincères et propices à beaucoup d’échange tant sur scène que dans le public)

Ils revisiteront quelques classiques comme le fameux «Hymne à l’amour» d’Edithe Piaf en y incorporant leur style, ce qui démontre leur incroyable talent.

David Linx viendra ensuite avec sa voix magique et ses gestes élégants. Notez aussi que celui-ci, en plus de son aisance sur scène, a aussi une formidable faculté pour faire du «scat» et délivrer tout une foule de notes en passant du grave à l’aigüe avec une aisance manifeste.

L’autre grande dame de la soirée sera La Velle! Cette magnifique chanteuse de Jazz et Gospel nous aura donné une prestation époustouflante. C’est sans aucun doute quelqu’un  qui vit sa musique et qui sait transmettre beaucoup d’émotion au travers de son regard et de son jeu. Elle aussi livrera de belles mélopées improvisées de «scat»et l’on appréciera aussi sa sincérité.

A la fin du concert, tous se rassembleront sur scène pour jouer «Duke’s Place» (de Duke Ellington) et le public verra là des musiciens très complices, échangeant des sourires, observant l’autre et essayant de le surprendre lors de formidables impros. Cette soirée fut en tout point un vrai moment de bonheur et de communion entre les artistes et avec un public plus que comblé qui en redemandait encore tant la prestation de ce soir était excelente.

Pas de doute, cette 15ème édition du festival Leffe Jazz Nights commence en beauté, et la suite de la programmation (Manu Katché, Stéphane Belmondo, Nathalie Loriers, David Linx, Rhoda Scott, Philip Catherine, Steve Houben,…) ne laisse pas de marbre.

Venez donc nombreux admirer ces grands noms du Jazz dans la ville d’Adolphe Sax jusque dimanche soir!

Christophe Pauly