Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » ANTHONY Piers : Xanth, L’Intégrale vol.1

Littérature ANTHONY Piers : Xanth, L’Intégrale vol.1

Publié par Rédacteur, le 7 mars 2012

La série de Xanth est une série de fantasy amusante dont Presses Pocket a publié une partie, et que Bragelonne reprend avec l’intention d’en compléter les traductions. Ce qui fera certainement plaisir aux amateurs qui ont apprécié les histoires traduites et qui, ne lisant pas l’anglais, attendent avec impatience les suites…

Mais ce premier volume de l’Intégrale ne comporte que les trois premiers romans de la série, déjà connus des dits amateurs, volumes qui mettent en place le cadre et les principaux personnages.

Dans un monde non précisé, et dont la quasi-totalité, la Vulgarie, ne connait pas la magie, il est une île qui se déplace, appelée Xanth, ou vivent des êtres magiques et des humains doués de dons. Cette île a été envahie plusieurs fois par des vagues de Vulgaires, et un Magicien de la quatrième Vague a su isoler l’ile par une barrière qui détruit quiconque essaie de la franchir, dans un sens comme dans l’autre. Le héros des premiers romans est un jeune homme, Bink, qui n’a pas découvert son don et redoute le moment où il devra quitter Xanth, car la loi ne permet pas à un adulte sans don de rester à Xanth. Alors il va partir en quête pour essayer de connaître son don, de le faire révéler par un Magicien qui sait répondre à n’importe quelle question. Mais sa quête, racontée dans Lunes pour Caméléon, lui fera découvrir bien d’autres choses… Dans La Source de magie, Bink, qui connaît désormais son pouvoir, entreprend une autre quête, qui mettra en péril la spécificité de Xanth, mais s’achevera quand même bien. Chateau-Roogna sera, cette fois, une quête menée par Dor, le fils de Bink et Caméléon, pour rendre sa mémoire à Millie, le fantôme ressuscité.

Disons que les romans, bourrés d’incidents humoristiques, mais construits par accumulation de gags plutôt que par révélations préparées, font plus penser à un amusant bric-à-brac qu’à une œuvre de spéculation approfondie. J’ai lu, parmi les œuvres non traduites de Piers Anthony, des œuvres qui m’ont davantage accroché par leur construction réfléchie. Mais il s’agit quand même d’un humour assez agréable et j’espère que les lecteurs apprécieront assez cette série pour lui permettre d’être enfin complète en français aussi…

Piers : Xanth, L’Intégrale vol.1, de Piers Anthony, trad. Donique Haas, Bragelonne, 2012, 835p., couv. Marc Simonetti.

Georges Bormand