Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Anton Corbijn : Inside Out

Cinéma Anton Corbijn : Inside Out

Publié par Rédacteur, le 9 mai 2012

Présenté lors du Festival du Film de Berlin, ce nouveau documentaire de la réalisatrice hollandaise Klaartje Quirijns nous emmène dans le quotidien d’un des artistes majeurs de la culture Pop de ces 30 dernières années: Anton Corbijn.

Ce photographe spécialisé dans les portraits s’est très vite fait un nom grâce à ses cliché très contrastés. Beaucoup de stars de la chanson passèrent devant son objectif (David Bowie, U2, Metallica,…).

Il a notament collaboré intensément avec Depeche Mode pour qui il a réalisé des clips, des pochettes ainsi que les installations scéniques de leurs concerts.
Corbijn a ainsi permit à des pointures comme U2 ou Metallica d’avoir une identité picturale et de reforger leur image auprès des plus jeunes.

Ce film est le fruit de quatre années de tournage avec cet artiste de renomée internationale qui, pourtant, reste un être très mystérieux et discret.
En effet, lorsque l’on parle de photographes célèbres liés au monde de la musique, on imagine ceux-ci extravertis, arrogants, ne connaissant que le luxe et fort entourés.

Mais ce film présente un tout autre personnage. Un homme solitaire, mélancolique et reclus dans son art fuyant les paillettes et les médias. Un homme simple et plutôt fermé au début de ce reportage mais qui finit par lâcher du leste en nous parlant de son enfance, de ses souffrances, de ses peurs.
Il n’attache que peu d’importance au coté matériel. Dans son appartement, tout est silencieux car sa stéréo est en panne depuis longtemps (un fait un peu paradoxal pour quelqu’un qui travaille dans le millieu de la musique…).
On comprend au fur et à mesure que tout cela s’explique par le fait qu’il est de ceux qui vivent dans une valise tellement son art le contraint à voyager constamment.

Il n’est pas non plus quelqu’un qui vit avec la modernité: il écoute des vinyls, et travaille encore avec des Polaroïds (il déteste les appareils numériques et dit à ce propos: « Ils ne voient jamais les choses comme je les vois »).

Obsédé par son travail et constament insatisfait, il ne s’arrête jamais de produire. Ce n’est que lorsqu’il se pose enfin dans son divan que le temps semble s’arrêter. Un moment de répit qui lui permet de réfléchir sur sa vie, de faire un travail d’introspection sur l’ensemble de son oeuvre.

On découvre le vrai Anton au travers de ses promenades le long du littoral, son travail de prises de vue et de réalisateur ainsi qu’au travers des divers témoignages de stars qu’il a photographié telles que Martin Gore ou les membres de Metallica avec Lou Reed.

Bref, un film à découvrir si l’on souhaite mieux comprendre celui qui fit de quelques artistes de véritables icônes de la musique grâce à ce regard unique.

Christophe Pauly