Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » [BIFFF 2012] Un samedi marathon au BIFFF ! (partie 2)

[BIFFF 2012] Un samedi marathon au BIFFF ! (partie 2)

Publié par Loïc Smars, le 9 avril 2012

Après cette longue journée marathon, au moment où le lit nous appelle, nous recevons des places pour la Nuit du Fantastique ! Je demande à mon collègue s’il aime les croissants, il me répond oui : alors, on fait la Nuit du Fantastique et on oublie de dormir encore une fois. Après 12h de BIFFF, on repart de plus belle pour 8h en plus !

La Nuit du Fantastique a été, ces dernières années, critiquée pour la médiocrité de ses films. Est-ce que, pour les 30 ans, la programmation sera à la hauteur ? Sur le papier, on a du lourd avec une histoire de flic des morts-vivants, un thriller avec Dennis Quaid, une peloche asiatique et un film d’horreur avec une chambre hantée. Le pari est-il réussi ?

Le pari est effectivement réussi. Malgré une qualité cinématographique très peu flatteuse, les deux premiers films que nous avons vus remplissent le contrat de divertir une salle remplie de spectateurs en folie !

Nous avons eu tout d’abord Dylan Dog. L’histoire de Dylan, détective un peu minable qui s’occupe de piéger les couples adultérins. Mais ce n’est qu’une couverture. Avant la mort de sa nana, Dylan était le chaînon manquant entre les vivants et les morts-vivants. Quand une jolie demoiselle en détresse l’appelle pour enquêter sur la mort de son père tué par un loup-garou, Dylan va reprendre du service. Librement inspiré d’une BD de Tiziano Sclavi, ce film a le mérite d’une histoire divertissante et appropriée pour le BIFFF. Mais évidemment, les défauts pleuvent, à commencer par le charisme zéro du héros (Brandon Routh) qui peinait déjà à interpréter un Batman cohérent il y a quelques années. Heureusement Sam Huntington sauve le coup, grâce à son rôle de faire-valoir très au point.


Ensuite, Beneath the Darkness ou voir Dennis Quaid en méchant ! L’histoire d’un patron de pompes funèbres, qui, après la mort de sa femme, voit les jeunes du coin s’intéresser fortement aux drôles de choses se passant dans sa maison. Les 4 ados en chaleur décident de faire un tour en son absence mais un accident (ou un meurtre) va changer bien des choses. En dehors du fait de voir Dennis Quaid dans un beau rôle de salaud, le film est très inégal. Délectable pour son monstre énormissime, mais parfois ennuyeux et pas au maximum de l’attente suscitée.

Selon les rumeurs, car nous avons dû partir en cours de chemin, la Nuit a cette année finie vers 9h du matin. A part le film asiatique qui n’a pas embarqué les foules, le public fut toutefois assez satisfait d’une Nuit du Fantastique qui bouge !