Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Brussels Short Film Festival 2013

Cinéma Brussels Short Film Festival 2013

Publié par Jenny, le 12 mai 2013

Cette année, j’ai eu l’occasion d’assister au  Brussels Short Film Festival qui en est à sa 16ème édition. Un festival de cours métrage ? me direz vous ! Mais en quoi cela consiste donc ? Et bien d’une part à permettre à de jeunes talents d’avoir une visibilité auprès du public et ainsi acquérir de l’expérience professionnelle et d’autre part permettre aux amateurs de courts métrages d’assister à plus de 300 courts-métrages provenant de divers pays et ce durant un peu plus d’une semaine. Je vais de ce pas vous faire part de mon ressenti, suite à ma présence sur les lieux.

Commençons par le petit théâtre Mercelis se situant dans la rue du même nom à Ixelles qui commence à se faire… vieux… . Excepté la salle qui est convenable, le théâtre en lui même n’a pas une allure des plus attrayantes, je parlerai notamment de la peinture défraîchies des murs.  En ce qui concerne, l’accueil celui-ci est également convenable. Le point positif de ce lieu est la présence des membres du jury du Brussels short film festival ainsi que la présence des auteurs des courts métrages diffusés. Cela permet de mettre un visage sur une oeuvre, chose fortement intéressante.

Après les séances qui durent en moyenne deux heures, on peut aborder les réalisateurs et leur poser des questions supplémentaires. Cette proximité est intéressante et serait à exploiter sur d’autres lieux du festival. J’ai pu voir diverses sections telles que : la compétition internationale du court-métrage, Biarritz centré sur l’Amérique latine ainsi que Next génération, une section destinée aux jeunes étudiants en cinéma. Je dois admettre que mon coup de cœur revient à la compétition internationale avec le court-métrage intitulé : » l’amour bègue », le réalisateur provient de Suisse ( Lausanne) et nous a fait partagé son film qui raconte l’histoire d’amour naissante entre une jeune demoiselle et un jeune homme bègue. Le rôle du bègue joué par ce dernier est rempli de sincérité et quelques scènes s’avèrent très touchantes.

Je vous parlerais brièvement du Bozar. Théâtre magnifique, salles très confortables. Cependant, le jour où j’y étais, j’ai assisté à la section « scolaire ». Animations intéressantes , la séance était un peu trop bruyante à mon gout. Néanmoins, il fallait s’y attendre étant donné que c’était destiné à un public scolaire.

En ce qui concerne le Flagey, très bonne ambiance, un peu plus festive et le fait de pouvoir visionner les courts métrages en intérieur ainsi qu’en extérieur est très apprécié du public alors tout cela associé à du bon temps et du soleil, je ne vous en parle même pas …

Tous les bons ingrédients sont rassemblés. Malheureusement, je ne serais pas en mesure de faire un debriefing vis à vis du cinéma:  » le Vendôme » tout simplement car je n’ai pas su m’y rendre. Je tacherais de remédier à cela l’année prochaine si l’occasion se présente.

Mon ressenti touche à sa fin, et avec un certain recul et malgré quelques points négatifs, le Brussels short film festival est un événement à ne pas manquer pour les cinéphiles tout simplement parce que cela permet de découvrir différentes cultures à travers les courts métrages et cela sur une courte période avec des prix de billets attractifs et accessible à tout étudiants.

 

 

 

 

 

 

Ok j’ai essayé de corriger un peu, le fond est bon maintenant il faut que tu arrives à trouver une forme agréable à lire et non un télégramme ou carte postale de vacance. Essaie de moins saccader ton texte afin de donner un rythme agréable à lire, vérifie les accords entre tes paragraphes et ajoute des détails ou adjectifs qui peuvent embellir le texte 🙂