Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » « Blade Runner 2049 » : Une belle surprise !

Cinéma « Blade Runner 2049 » : Une belle surprise !

Publié par Mona Ben Cheikh, le 4 octobre 2017

blade-runner-2049-poster

Un film de Denis Villeneuve avec Ryan Gosling, Harrison Ford, Sylvia Hoeks, Ana de Armas
(Etats-Unis)

Genre : Thriller, Science-fiction

Durée : 2h43

Distributeur : Sony Pictures Releasing France

Sortie en Belgique : 04-10-17

Synopsis :
2049, l'agent K est un Blade Runner. Alors qu'il est en mission pour supprimer ce qui reste des anciens 'replicants', il découvre un contenu qui risque de compromettre l'ordre de cette nouvelle société..

Critique :

Trente-cinq ans se sont écoulés depuis la sortie de « Blade Runner » par Ridley Scott et autant dire que le pari d’introduire une suite à ce monument de la science-fiction ne semblait pas en ravir plus d’un … Cependant, le film dépasse tout ce que l’on pouvait imaginer !

Difficile de critiquer la magnificence visuelle que nous offre cet univers unique. Une ville plongée dans la pénombre, constamment sous une pluie torrentielle. Une froideur illuminée par des publicités virtuelles, des néons, des logos et des slogans audibles dans les rues, un méli-mélo esthétique qui apportent de l’élégance dans un monde à l’apparence grotesque. Cet univers futuriste est sans nul doute complexe à réaliser, pourtant, grâce  aux spinners (les voitures volantes), aux hologrammes, ainsi que l’aménagement de la ville nous sommes face à un réalisme bluffant. Dès lors, c’est à se demander si les effets visuels ont une limite ?

L’ambiance est lourde, pesante, et prend le temps de bien installer le suspens. Car, sans en dire plus, vous n’êtes pas face à un film d’action tel que l’archétype des blockbuster hollywoodiens où les battles cosmiques surplombent l’intrigue et occupent la majorité du film. Il s’agit d’un thriller, qui se rapproche du genre noir. Remercions tout simplement Denis Villeneuve qui a su compléter l’œuvre de Ridley Scott de manière exemplaire.

Dans « Blade Runner 2049 », une nouvelle vague de replicants a fait son apparition. Similaire à l’original, nous retrouvons un replicant, interprété par Ryan Gosling. De nature froide, celui-ci s’interroge et semble éprouver des sentiments. Mais aussi son antagoniste, une replicante qui, au contraire, tente de canaliser ses émotions. Cette dernière est jouée par Sylvia Hoeks. Il y a aussi une nouvelle intelligence artificielle, jouée par Ana de Armas, dont l’émancipation émotionnelle intrigue (Petit clin d’œil au film « Her » de Spike Jonze au passage..) . Les thèmes restent inchangés et le film apporte une vision presque contemporaine quant aux libertés individuelles, à la place de la femme, à notre rapport à l’être humain, à l’exclusion sociale et voire à la religion.

Le film plaît. Beaucoup même. Fan de la première heure, inconnu de la science-fiction ou amateur de film noir, « Blade Runner 2049 » touche beaucoup de monde. Il est impossible d’en ressortir insensible, particulièrement grâce à la projection en IMAX, définitivement utile ici. Denis Villeneuve a réussi le pari difficile et risqué de reprendre un film culte.

Chapeau bas.