Hommage à Alan Rickman : retour sur le magistral film « Les Jardins du Roi »

Publié par , le 30 janvier 2016

Jardins du Roi

Critique :

Dix-huit ans après « L’invitée de l’hiver », Alan Rickman passait à nouveau en 2014 derrière la caméra pour nous balader à Versailles. C’est avec délice qu’il nous emmène dans les jardins des Rocailles, magnifiquement mis en lumière. Des décors à nous couper le souffle…au point d’en oublier parfois le sujet essentiel du film: la rencontre entre une artiste féminine du libre du XVIIème siècle et le célèbre monarque qu’était Louis XIV.  Ou comment se faire respecter dans un milieu d’hommes lorsqu’on est une jeune femme avec, en plus, une vision et des idées révolutionnaires vis-à-vis de la pensée commune. Notons que le script est tout bonnement magistrale dans son « affrontement verbal » de mentalités opposée.

Avec une finesse à fleur de peau, on se laisse bercer par les méandres amoureuses des protagonistes, par la végétation d’une beauté luxuriante au détriment du cadre historique. Dommage diront certains, tant mieux diront d’autres. C’est joli, on se balade dans Versailles, il y a de beaux (et très bons) acteurs, de beaux costumes, de belles musiques, alors pourquoi faire la fine bouche ? Surtout lorsque l’on voit Kate Winslet sublimer son jeu d’actrice telle une grande Meryl Streep. Alan Rickman, quant à lui, a tiré sa révérence comme un roi. Il a dirigé ce film d’une main de maître. Bravo l’artiste. Et merci.

 

Maria-Lisa Lattuca

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...