« In Bed With Madonna » aura 25 ans cette année !

Publié par , le 4 janvier 2016

Madonna In Bed

Critique :

En 1991, Madonna débarquait à Cannes et présentait un film annoncé comme « choc ». C’est sûr qu’à côté des documentaires de Beyoncé, l’interprète de « Vogue » ne cache pas grand chose de sa force de caractère (ou caractère de cochon si vous préférez).

Madonna est un être politique, c’est-à-dire qu’elle examine les conséquences politiques de toute décision ou déclaration. Cela n’en fait pas nécessairement une opportuniste, car elle est capable d’envisager ces conséquences sur différentes échelles de temps. Ainsi, quand elle prend position pour le droit de jouir de la femme ou contre la guerre en Irak, elle a parfaitement conscience qu’il va heurter la majorité des Américains. Mais elle mise sur le fait qu’en faisant ainsi preuve de courage politique et d’indépendance par rapport à l’opinion, elle prend une posture de star, quasi iconique, au-dessus de la mêlée, qui aura un impact positif sur le public qui la suit depuis ses débuts, en particulier celui qui se sent marginalisé (ex : les homosexuels). Et pour cela, il faut frapper fort et souvent être sans concessions. C’est ce qu’observe notamment l’acteur Warren Betty, son compagnon de l’époque. On le sent un peu perdu face à cette super féministe qui déborde de charisme.

Alors, sincère ou pas ? Nul ne sait exactement. Mais ce qui est certain, c’est que Madonna a construit son chemin de manière unique et interpellante au point de rassembler un public qui se reconnaît en elle ou qui fantasme sur ce qu’il n’ose pas être dans son quotidien. A voir absolument pour faire un maximum la lumière sur le mythe et surtout pour revoir des passages emblématiques de la tournée qui a inspiré tant d’artistes pop-rock : The Blond Ambition Tour.

 

Luigi Lattuca

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...