La rançon de la gloire

Publié par , le 15 décembre 2014

La-Rancon-de-la-Gloire_portrait_w193h257

Critique :

Le film repose sur un fait divers sordide mais traité avec un ton léger et humoristique au travers de personnages attachants et touchants. Benoît Poelvoorde est superbe en clown de cirque et drôle (cfr la scène de la cabine téléphonique où il réclame la rançon en se pinçant le nez). Quant à Roschdy Zem, il incarne à la perfection le bon père de famille humble et acculé.

Les premières minutes du film laissent penser que l’on aura à faire à un film social dure et triste à la sauce des frères d’Ardennes. Cependant, cette impression est vite dissipée avec l’arrivée d’une suprenante musique style hollywoodienne, très présente tout au long du film. Certains n’y verraient par là qu’une débauche d’émotions et de sentiments rendant le propos du film un peu niais et mielleux. Toutefois, comme le note le réalisateur Xavier Beauvois “comment évoquer le fantôme de Chaplin sans musique? Elle avait une telle importance dans ses films”. De plus, un tel début de film nous plonge ainsi directement dans un conte féérique, laissant entrevoir un dénouement heureux. Ce qui, je l’avoue, m’a mis directement dans de bonnes conditions pour suivre avec intérêt la suite du récit.

Il faut aussi noter que le film montre aussi bien l’histoire (abracadabrande) vécue par nos deux compères ravisseurs que celle plus triste vécue par la famille de Chaplin en la personne du majordome incarné par l’excellent acteur américain Peter Coyote. Un jolie contraste qui nous fait balancer entre la farce et l’empathie.

En somme, la rançon de la gloire est un film dans lequel le réalisateur a su mettre en scène des personnages avec beaucoup de tendresse et d’amour.  Un beau moment de cinéma.

 

 

 

 

 

 

 

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...