« Les Nouvelles Aventures de Cendrillon » : drôle sans être désopilant, avec des accents féministes

Publié par , le 22 octobre 2017

572662

Critique :

C’est l’anniversaire de Julie interprétée par Marilou Berry mais aucun collègue ne lui souhaite. Julie ?! Comment ça ? A l’origine, Cendrillon a un prénom… Mais c’est dans l’époque moderne, en entreprise, que ce Cendrillon version 2017 débute. L’actrice principale décide alors de narrer à sa manière à un gosse ultra gâté que ce conte mérite quelques ajustements car la femme s’est émancipée.

Bon, on comprend vite, qu’on ne fera pas dans l’humour subtil et que cette émancipation de la femme ne se verra que dans la dernière partie. Néanmoins, le long-métrage peut faire réfléchir les plus jeunes – et ceux qui les éduquent. Ces contes dépoussiérés sont tellement modernes qu’on y trouve même quelques gros mots mais vous trouverez les mots envers vos enfants, on vous fait confiance.

Cette nouvelle mouture Pathé de l’histoire tant connue de la souillon devenant princesse est produite et mise en scène par la même équipe que Les Nouvelles Aventures d’Aladin avec Kev Adams (presque 4,5 millions de spectateurs en 2015), notamment le réalisateur Lionel Steketee, qui signera Alad’2 (il fallait y penser !) en 2018. Si vous avez peur, dites-vous que vous ne devez rien attendre de spécial en rentrant dans la salle. Les Nouvelles Aventures de Cendrillon reste un film très « lascars français » avec les têtes d’affiches comiques d’une autre époque (Balasko, Bourdon) et celle d’aujourd’hui (Ducret, Commandeur, Coq, …).

Luigi Lattuca

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...