Post partum de Delphine Noels

Publié par , le 22 juin 2013

PostPartum_Visu

Critique :

Pour son premier long métrage, Delphine Noels ose évoquer la dépression Post Partum, une période de bouleversements psychiques et familiaux.
Est-on un monstre lorsqu’on n’aime pas son enfant ? Comment une mère en vient à commettre l’irréparable ?

Au début, on voit une jeune femme épanouie dans sa vie, dans son métier de vétérinaire. Mais le grand jour arrive peut-être un peu vite. Elle est sur le point d’accoucher, et les choses ne se passent pas comme prévu. Le bébé ne devait pas naître ce jour-là, sa chambre n’est pas prête. Elle commence à angoisser.

Lors de l’accouchement, son mari n’est pas là. Puis elle se réveille à l’hôpital, elle a hâte de découvrir sa petite fille. Mais pourquoi pleure-t-elle tout le temps ? Elle plonge peu à peu dans la paranoÏa, pensant que son bébé essaye de l’avertir de quelque chose. Aime-t-elle son enfant ? Serait-elle une mauvaise mère ?

Sa belle famille tente de l’aider, en vain. Luce imagine très vite que le monde entier est contre elle.
La fin est tragique, sous-entendue. Son mari est brisé.

Un film qui pourrait être basé sur un fait divers.

Clémentine Hérens

Film vu dans le cadre du Brussels Film Festival 2013 !

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...