Serra Pelada film d’ouverture du Festival du Film Brésilien de Paris de Heitor Dhalia

Publié par , le 11 avril 2014

Serra_Pelada_Film_Poster

Critique :

Serra Pelada est un lieu infernal. Située au Brésil, dans la forêt amazonienne, cette immense mine d’or à ciel ouvert, a été découverte en 1978. Inaugurée en 1980 et fermée en 1986, elle aurait vu passer environ 100 000 mineurs sur ses terres. De ce fait, la colline est devenue un grand trou. Ce lieu, à l’écart de la civilisation, fait ressortir ce que les hommes ont de plus mauvais en eux. Serra Pelada fonctionne selon ses propres règles. La plus sacrée d’entre elles : l’or qui rend les hommes fous. Femmes, alcool, violence, l’or les pousse à tous les excès. C’est dans ce contexte que deux amis vont se déchirer.

Le thème est passionnant et l’intrigue efficace. Quant au casting, il est superbe. Les acteurs incarnent chacun avec brio un fragment de cette folie qui vient petit à petit s’immiscer chez les mineurs de la Serra Pelada. La photographie est sublime. Certains plans grandioses viennent faire écho au travail de Sebastião Salgado. Le photographe a montré au monde l’ampleur pharaonique des chantiers de ce qui était alors une des plus grandes mines du monde.

En parallèle, on regrette une narration précipitée. Elle est justifiée et permet d’exprimer la frénésie générée par l’or mais entrave l’édification des bases de l’intrigue. Les plans caméras, bien trop rapides, s’accélèrent encore et toujours lorsque l’action se met en branle. Censée être un effet de style, cette gestion devient tout simplement insupportable et gâche la cohérence des scènes intenses. Le réalisateur abuse aussi des gros plans, supposés souligner la fièvre, la sueur et la boue sur les corps filmés. De ce type de réalisation ressort un cafouillis indigeste pour le spectateur. Quant au scénario, dans l’ensemble bien monté, il montre tout de même quelques lacunes, suffisamment compensées par le talent des acteurs.

Le film montre beaucoup de cohérence, malgré certaines faiblesses de la réalisation et met en lumière une période de l’histoire brésilienne assez singulière.

 

 

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...