Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Clôture du Ramdam avec en avant première le film « Tyrannosaur » de Paddy Considine

Cinéma Clôture du Ramdam avec en avant première le film « Tyrannosaur » de Paddy Considine

Publié par Rédacteur, le 26 janvier 2012

Clôture du Ramdam avec en avant première le film « Tyrannosaur » de Paddy Considine

La clôture du Ramdam Festival s’est soldée par la projection du film « Tyrannosaur » de Paddy Considine, qui est sa première réalisation, et du film de Tony Kaye «  Detachment ».

La foule était présente pour tenter d’apercevoir le bel acteur Adrien Brody! Malheureusement, il était très difficile de s’en approcher… Celui-ci était venu au Festival accompagné du réalisateur Tony Kaye.

« Tyrannosaur » de Paddy Considine est un film sombre qui relate la vie d’un homme, Joseph, qui brisé par ses déboires s’autodétruit.

Le film commence fort, Joseph alcoolisé, tabasse à mort son chien… Et se rend compte, trop tard que son geste sera sans retour.

On assiste à la déchéance d’un pilier de comptoir que plus rien ne semble motiver avant la rencontre d’Hannah, une femme issue d’un milieu catholique bourgeois.

Hannah, soumise et violentée par son mari, fera preuve d’empathie et de non jugement envers Joseph. Une amitié fragile verra le jour.

Le film retrace la rencontre de deux personnes provenant de deux milieux différents et dont la route se croise. Hannah permettra à Joseph de reprendre le dessus de sa vie et Joseph soutiendra Hannah malgré l’irréparable qu’elle commettra.

Joseph tentera d’oublier son passé et Hannah essayera de construire son futur… Mais c’est ensemble qu’ils y arriveront.

Le réalisateur, Paddy Considine a déjà reçu de nombreux prix pour son film dont leHitchcock d’or. Tyrannosaur est un film violent mais qui fait preuve d’une certaine humanité.

Petit bémol pour cette clôture de festival : le manque d’accessibilité des invités tant attendus. Seules les personnes bénéficiants des bracelets VIP ont eu l’occasion de s’approcher de plus près d’Adrien Brody et de Tony Kaye…

Nous remercions toute fois une certaine source nous ayant permis de rencontrer Tony Kaye à l’entrée d’un musée après la projection de son film.

Je terminerai par dire que le Ramdam Festival a atteint les objectifs qu’il s’était fixé, à savoir une qualité de films projetés et attirer en grand nombre les amateurs du 7ème Art !

A l’année prochaine !


Stellina Huvenne