Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Critique de All In: The Poker Movie

Critique de All In: The Poker Movie

Publié par Lionel, le 8 novembre 2013

All-In-The-Poker-Movie-Insert

La production et la réalisation d’un documentaire est difficile. Il est facile de trouver des sujets, des idées ou encore des interviews mais une fois que vous passez aux montages, c’est là que les choses se compliquent. Lors de la production d’un documentaire, rien n’est pire que d’avoir un événement inattendu se produire une fois que vous avez terminé votre tir principal. C’est exactement ce qui s’est passé au producteur réalisateur Douglas Tirola pour le film All in : The Poker Movie.

La séquence d’ouverture du film est très artistique et très attrayante. Dans le film de Tirola, Le lien entre le personnage américain et le jeu de poker est forgé dès le début et il reste présent tout au long du film comme l’un des thèmes principal. Les scènes de jeux classiques hollywoodiens et les images d’archives de vieux casinos sont habilement regroupés.

L’une des anecdotes les plus intéressantes est du fait qu’il s’agit de l’influence de la Seconde Guerre mondiale. Pendant la guerre, des cartes à jouer étaient distribuées parmi les troupes américaines, et pendant les temps d’arrêt il n’y avait pas grand-chose d’autre à faire que de jouer aux cartes et de fumer des cigarettes. Eh bien, quand la guerre a pris fin et que la plupart des soldats étaient de retour en Amérique, ils ont continué à jouer à ces jeux de cartes et le jeu se répandit comme une trainée de poudre.

Pour ce film, il n’y avait pas un seul narrateur, mais plutôt un chœur de voix différentes faisant le récit. Aussi longtemps que vous jouez au Poker, votre voix compte et vous pouvez jouer aussi longtemps que vous le voulez. A la table, tous les joueurs sont égaux. Les non-amateurs de poker ne seraient pas déplacés si un groupe de joueurs professionnels se vantait de combien d’argent ils ont gagné, de sorte que le film offre une perspective de producteurs de télévision, des commerçants, des législateurs, des historiens, des écrivains, et plus encore.