Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Entretien avec le comédien belge Jérémie Petrus

Théâtre Entretien avec le comédien belge Jérémie Petrus

Publié par Constant, le 26 septembre 2014

1264069_300720013403022_1752703883_o

Entretien avec le très sympathique comédien belge Jérémie Petrus.

Quel a été ton parcours ?

J’ai commencé à faire du théâtre en amateur depuis que je suis petit, à l’école ou à l’académie. De 10 à 12 ans j’ai participé à une émission sur Club Rtl avec plusieurs autres enfants, un peu à la Disney Chanel. Quand je suis sorti de secondaires, je me suis lancé, j’ai présenté 2 examens d’entrée, à l’INSAS et au Conservatoire de Bruxelles. J’ai été pris au Conservatoire, j’ai fait mes 4 ans tout en continuant à chercher du travail en tant que comédien.
Après cela, je suis parti un an à Paris pour suivre un cours de jeu cinéma au Studio Pygmalion. Le jeu face camera m’intéressait beaucoup et j’avais également envie de me trouver un agent, ce que j’ai fait après 2-3 mois.

D’où est-venue l’envie de devenir comédien ?

Depuis tout petit, quand on me demandait ce que je voulais faire plus tard, je répondais comédien.
En secondaire, j’ai eu un très bon prof qui donnait des cours de théâtre et c’est là j’ai vraiment découvert ce qu’était le théâtre. On a présenté un concours en 4ème secondaire, j’ai eu le prix d’interprétation masculine, on a également reçu le prix du meilleur groupe. On a été remarqué et l’année d’après on est allé en Tunisie pour jouer dans un festival. On était plus que ravis.

 
Quels sont tes modèles, tes influences ?

Mon professeur Marc Schreiber a été très important pour moi, encore aujourd’hui j’y pense énormément.
Sinon un film qui m’a marqué c’est ‘’Les Infiltrés’’ de Martin Scorcese. DiCaprio m’avait particulièrement marqué. J’ai découvert une vraie puissance de jeu. C’est un acteur que j’aime beaucoup. Un autre acteur que j’adore c’est Matthew McConaughey, principalement dans le film ‘’Dallas Buyers Club’’ et dans la série ‘’True Detective’’

As-tu un style de rôle que tu préfères ?

Ce qui était drôle c’est qu’au Conservatoire je jouais des rôles assez sages comme le jeune frère, le jeune premier mais personnellement j’aimais mieux expérimenter des rôles forts, nerveux. Depuis la pièce ‘’Happy Slapping’’ c’est ce que j’ai pu faire. Dans ‘’Punk Rock’’ et ‘’Pornographie’’ également, ce sont des rôles plus ‘’trash’’, des personnages plus perturbés, ils ont une faille profonde en eux et j’aime vraiment développer ça.
Sinon, j’aimerai beaucoup qu’on m’offre un rôle qui demande une préparation physique ou musicale, comme par exemple Robert De Niro qui devient chauffeur de taxi avant de tourner ‘Taxi Driver’. Cela pourrait être très intéressant.

 
Comment as-tu rencontré le metteur en scène Olivier Coyette ?

A vrai dire, on s’était vaguement croisé plusieurs fois parce qu’il donnait cours au Conservatoire mais on ne se connaissait pas vraiment. Par la suite, il a organisé un casting CAS (Centre des Arts Scéniques), je me suis présenté et j’ai été choisi pour jouer dans ‘Punk Rock’. La collaboration sur ce projet s’est très bien passée.
Pour ‘Pornographie’, c’était un autre comédien qui devait tenir mon rôle mais il s’est désisté donc Olivier me l’a proposé.

Comment as-tu vécu ta participation sur ‘Résistance’ ?

C’était une très chouette expérience, j’ai pu travailler avec une équipe de comédiens fantastiques. Par contre, c’est complètement différent de ce que j’avais fait avant, premièrement parce que c’était pour la télévision française mais surtout parce qu’il y a un autre esprit qu’au théâtre. Le côté familial est beaucoup plus présent lorsqu’on est sur un projet théâtral. Enfin, personnellement j’aime faire les deux même si je trouve que ce sont deux métiers différents.

As-tu déjà pensé à l’écriture, à mettre en scène ?

A vrai dire, j’ai réalisé un court-métrage il y a 2-3 ans et cela m’a beaucoup plu. Mais vu que je travaillais avec un petit budget, j’ai du également m’occuper de la production, ce qui est très fatigant. Peut-être qu’un jour je me concentrerai sur l’écriture mais pour le moment j’ai de la chance en tant que comédien donc j’essaye de m’y consacrer un maximum.

 
Quels sont tes projets ?

On peut me voir actuellement dans ‘Pornographie’ au théâtre de Poche, en janvier dans la reprise de ‘Punk Rock’ et après on reprend ‘Happy Slapping’ pour une date à Bruxelles en avril et trois dates à Mouscron. J’ai aussi tourné le film suisse ‘Milkyway’, j’espère qu’il sortira en Belgique.

_______________________________________

Infos et réservations théâtre de Poche : ICI