Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Festival International du Film d’Amour 2016 : bilan

Cinéma Festival International du Film d’Amour 2016 : bilan

Publié par Préscillia Abraham, le 27 février 2016

FIFA

 

Voilà déjà une semaine que le Festival International du Film d’Amour débutait son marathon de films. L’événement, la 32ème édition exactement, referme ses portes sur un succès considérable.

Après un gala d’ouverture brillamment réussi au Théâtre Royal de Mons, le célèbre festival  nous embarque dans ses festivités. La diffusion de films, longs et courts métrages, sont au cœur du programme bien sûr, mais pas seulement. Le festival a d’autres ressources. Il nous transporte pendant une semaine entière dans son univers et nous imprègne du 7ème art au travers de différentes activités : conférences, expositions, rencontres et soirées. Tout est mis en place pour nous plonger dans l’atmosphère du FIFA.

 

Des films de qualité

Le FIFA met en compétition des films en fonction de différentes catégories. Pour retrouver le palmarès complet de 2016, c’est par ici.

Mon coup de cœur, qui a d’ailleurs remporté le prix BeTV est « La Fille du patron ». Ce film français d’Olivier Loustau est sorti le 6 janvier 2016. Pour faire bref, cette comédie mélangeant drame et romance raconte l’histoire de Vital, un chef d’atelier dans une usine textile. La jeune et pétillante Alix débarque pour réaliser une étude ergonomique dans l’entreprise. Rapidement, Vital va tomber sous le charme de la fille du patron…

Une fois sortie de la salle de cinéma, j’ai entendu des « j’ai adoré » mais aussi des « j’ai vraiment détesté ». Pour ma part, j’ai aimé ce film malgré ses nombreux clichés et le fait qu’il soit prévisible du début à la fin. En effet, il n’y a aucune surprise. Toutefois, ce film s’inscrit dans la société actuelle, on s’identifie rapidement aux personnages attachants. Le jeu d’acteur est très crédible et l’histoire a du sens. Le film aborde des sujets qui touchent et qui provoquent des émotions : l’amour, la trahison, l’adultère, la solidarité, l’esprit d’équipe, l’envie d’une nouvelle vie. Qu’il plaise ou non, le film ne nous laisse pas indifférent.

Conférences participatives

Plusieurs conférences sont planifiées : « Les grandes Voix du doublage », « Le Cinéma de Paul Verhoeven », « La Création de musiques de films et les rapports entre réalisateur et compositeur », « Le Transmedia en Wallonie » et « Quels Soutiens pour l’éco-cinéma ? ».

Une  conférence plaisante, « TWIST » (Technologies Wallonnes de l’image, du son et du texte) a été consacrée au Transmedia en Wallonie où plusieurs orateurs se succédaient pour expliquer différents projets tels que « Promiself » ou encore « Pictanovo ».

Cependant, j’ai plus particulièrement apprécié la conférence sur le cinéma de Paul Verhoeven, séance animée par Thierry Cormier. Celui-ci a commencé par une présentation du réalisateur et de sa carrière. Ensuite, sont venus les extraits de films commentés par l’animateur qui nous expliquait toutes les techniques et les sujets mis en avant par Paul Verhoeven. La conférence était captivante, l’audience semblait l’être aussi. C’était intéressant de découvrir que Verhoeven utilise l’encrage dans le réel par le corps humain et qu’il est un grand cinéaste de la femme. J’ai également aimé l’interaction entre l’audience et l’animateur. Cela a rendu la conférence plus « vivante », plus attrayante. Il me tarde de voir le prochain film de ce grand réalisateur, « Elle » qui sortira en septembre 2016.

Soirées à thèmes

Chaque soir, des soirées ont lieu au superbe Congres Hôtel Van Der Valk de Mons. Dans ce lieu d’exception, il y en a eu pour tous les goûts : soirée personnages de cinéma, soirée italienne, soirée mille et une nuits, soirée mexicaine, soirée Wallonie, soirée africaine et pour finir en beauté, soirée défilé de mode. De quoi satisfaire tout le monde et offrir la possibilité de s’amuser dans une ambiance conviviale et festive.

Maintenant, il n’y a plus qu’à attendre 2017 où le FIFA nous dévoilera sa 33ème édition.