Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Firewind mettent toujours le feu!

Musique Firewind mettent toujours le feu!

Publié par Christophe Pauly, le 13 juin 2012

Few Against Many

Après une tournée couronnée de succès avec Ozzy Osbourne (et sa participation au dernier album de celui-ci), Gus G. est de retour dans Firewind pour de nouvelles aventures!

Le groupe n’a d’ailleurs pas chômé puisqu’il sort déjà un nouvel album intitulé «Few Against Many».

Il faut savoir que c’est déjà le septième disque studio du groupe grec le plus populaire de la scène Metal.

Formé en 1998, Firewind s’est fait un nom petit à petit et a enchaîné les tournées à travers le monde.

Leur succès grandissant, ils finirent par attirer l’attention en 2010 de Ozzy Osbourne (qui est alors à la recherche d’un guitariste pour faire un nouvel album et prendre la place de Zakk Wylde).

Gus G. est donc embauché pour l’album «Scream» et la tournée mondiale qui en suivit.

Aujourd’hui, leur réputation n’étant plus à faire, voyons ce que nous réserve ce disque:

La pochette ne nous semble pas très différente des autres albums. Et pour cause, Firewind collabore avec un artiste brésilien depuis quelques années pour réaliser ses pochettes. On est donc peu surpris en découvrant cette pochette assez banale.

Passons au contenu:

Le premier titre, «Wall Of Sound», a été choisi comme premier single pour promotionner l’album.

Certes, c’est un titre qui passerait bien en radio, mais ce n’est pas le meilleur pour moi…

Trop d’effets sur les voix font penser que l’ingénieur du son a voulu couvrir plus la musique  que de la laisser sonner naturellement.

La suite est nettement plus intéressante car on sent que le groupe a vraiment travaillé ses morceaux de façon à ce que l’on ne tombe pas dans le cliché des chansons avec le batteur qui joue à toute vitesse en battant le tempo à la double pédale.

Le deuxième titre, par exemple, est plus subtil. On a droit à une intro «crunchy» avec quelques notes chantées à la «Talk-Box» (Dieu, que j’aime cet effet à la guitare! 😉 )

Puis le groupe entre en action et délivre toute la puissance (qu’on avait finalement pas ressentie dans le premier titre). La voix est nettement mieux adaptée sans fioritures, le solo de Gus G. est redoutable et son jeu est vraiment impressionnant dès ce morceaux.

Le reste des titres s’enchaînent avec force et brutalité mais sans oublier la mélodie qui revient sous forme d’interludes ou de notes en tapping.

Remarquez aussi «Edge Of A Dream», qui offre une qualité vocale très agréable à l’écoute. Un slow vraiment très harmonieux avec la complicité d’Apocalyptica.

Au final, Firewind est un groupe à découvrir absolument pour ceux qui ne les connaissent pas encore. Ils offrent ici un album très réussi en tout point et une qualité de jeu difficilement égalable.

Notre note: 7,5/10

Firewind, Few Against Many, parut chez Century Media en CD ou sur iTunes.