Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Graham MOORE : 221B Baker Street

Littérature Graham MOORE : 221B Baker Street

Publié par Rédacteur, le 21 février 2012

L’auteur, Graham Moore, âgé de 38 ans, né à Chicago signe son premier roman « 221 Baker Street » qui est traduit dans plus de trente langues dans le monde.

Dans ce premier roman, Graham Moore, fait renaître au travers d’Arthur Conan Doyle le célèbre Sherlock Holmes.

Graham Moore mêle à la fois une histoire datant des années 1900 et une histoire actuelle de 2009 dans ce roman de fiction historique et contemporaine.

Il part d’une méthodologie originale afin de mettre en parallèle deux enquêtes; celle d’Arthur Conan Doyle et celle d’Harold White un grand fan de Sherlock Holmes récemment admis dans la prestigieuse association des « Baker Street Irregulars ».

Histoires vécues et histoires en devenir s’alternent au cours de chaque chapitre qui est ponctué par des citations du célèbre écrivain de Sherlock Holmes; « Mon nom est Sherlock Holmes. C’est mon travail de savoir ce que les autres ignorent ».

L’histoire actuelle se passe à New York et elle concerne le jeune Harold White qui cherche désespérément le journal intime disparu de Conan Doyle après la mort suspecte d’une de ses connaissances, Alex Cale. Ce dernier était sur le point de révéler le contenu du journal qu’il venait de découvrir. Ce fameux opus égaré, est la quête de tous les Holmésiens du monde entier, qui désirent connaître les pensées les plus secrètes d’Arthur Conan Doyle. En effet, ce journal couvre les mois d’octobre à décembre 1900, époque où Conan Doyle décida de faire mourir Sherlock Holmes. Harold White cherchera à percer le mystère autour du journal et dira « Tout problème a une solution même si elle a échappé à une génération entière d’enquêteurs ».

En alternance, se déroule l’histoire d’Arthur Conan Doyle dans les années 1900 qui doit faire face à de nombreuses insultes après avoir donné la mort dans son dernier roman à Sherlock Holmes. Arthur Conan Doyle s’est retrouvé à un moment fatidique de sa vie où il a souhaité mettre un terme à l’idole des fans de roman policier. Conan Doyle ayant l’impression d’exister uniquement au travers de son personnage, décide de tirer un trait sur celui-ci. Les conséquences seront nombreuses et il devra faire face au mécontentement des Sherlockiens…

En octobre 1900, Conan Doyle se voit recevoir à son domicile un colis piégé dans le but inéluctable de l’assassiner. Suite à cela, une série d’événements vont s’enchaîner et il se retrouvera malgré lui mêlé à une histoire de meurtre…

Dans «  221B Baker Street » Graham Moore décrit de nombreux événements qui n’ont jamais eu lieu mais aussi un certain nombre d’entre eux qui ont réellement existé. Il fait donc de son roman un mixte entre des éléments réels et d’autres manifestement faux.

La vie d’Arthur Conan Doyle peu connue éveille la curiosité au point de ne plus vouloir lâcher le roman. Au travers du livre, Conan Doyle apparaît comme un personnage à la fois énigmatique et attachant qui à son époque était très respecté même par la police de Scotland Yard.

Graham Moore n’hésite pas à être précis dans la description des scènes de crimes « Sa gorge était marbrée de traces rouges et violettes et son visage était tout aussi meurtri. Elle avait le nez en lambeaux, ouvert et écrasé sur un côté. Ses paupières étaient rouges et enflées comme les yeux d’un insecte écrasé… » Nous laissant l’impression d’être à ses cotés.

Graham Moore écrit avec beaucoup de finesse tout en ayant un style très accessible. L’intrigue est soutenue tout au long du roman qui plaira tant aux amateurs de roman policier qu’à tous les Sherlockiens !

221B BAKER STREET, Graham Moore, Edition Cherche Midi, Collection Neo, 2012, 452p.

Stellina Huvenne