Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Inch’Allah de Anaïs Barbeau Lavalette, sortie en salle le 03 Avril 2013

Cinéma Inch’Allah de Anaïs Barbeau Lavalette, sortie en salle le 03 Avril 2013

Publié par Lionel, le 31 mars 2013

Un film de Anaïs Barbeau Lavalette
(Canada)
Genre : Drame
Duree : 1H41 mn
Distributeur : Happiness Distribution
Année de production : 2013
Synopsis: Dans un camp de réfugiés palestiniens en Cisjordanie, Chloé, jeune sage femme québécoise accompagne les femmes enceintes. Entre les checkpoints et le mur de séparation, Chloé rencontre la guerre et ceux qui la portent de chaque côté : Rand, une patiente avec qui elle va rapidement se lier d’amitié et Ava, jeune militaire, voisine de palier en Isarël. A leur contact, Chloé va progressivement remettre ses repères en question.Certains voyages font voler en éclats toutes certitudes. Pour Chloé, Inch’Allah est de ces voyages-là.Critique :Il y a des histoires sans fin qui nourrissent depuis des années l’actualité internationale, parmi celles-ci se trouve bien évidement en première ligne, le conflit israelo-palestinien. Un thème que l’Europe connait bien, il est impossible d’y avoir échappé, que se soit un attentat, un assassinat, un missile ou un coup d’Etat, chaque génération aura pu suivre avec « délectation » les innombrables rebondissements de la saga du siècle.

Soyons honnête, l’histoire qui nous est proposée par Anais Barbeau Lavalette n’est pas si différente de celles proposées par d’autres réalisateurs, la nuance résidant surtout dans la naïveté que cette jeune réalisatrice canadienne, connue pour son film « Incendie », peut apporter au débat. Le scénario interpelle néanmoins, et questionne sur une routine qui semble s’être installée, faisant de l’attentat suicide le sport favori du fatalisme poussant toute issue positive dans une voie sans issue et dénuée de sens.

Au niveau purement cinématographique, nous ne pouvons que nous réjouir des décors proposés. Entre misère et prospérité, séparant deux mondes que tout oppose et pourtant séparés que de quelques barbelés, notre sujet arrive à alimenter sans cesse les feux de l’actualité. Nous y retrouvons une histoire fragile d’amitié, une prise de risque calculée, une impuissance institutionnelle vue sous un angle intemporel de braves gens dévoués à une cause perdue mais surtout incomprise. 

Film à débat donc qui ne marquera pas les esprits mais qui permettra peut être d’intriguer voire d’intéresser une classe aisée en quête de vérité.