Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Interview de Peral, le dessinateur des Fondus de vin de Bordeaux aux éditions Bamboo

Littérature Interview de Peral, le dessinateur des Fondus de vin de Bordeaux aux éditions Bamboo

Publié par Lionel, le 4 octobre 2013

peral

A la rencontre de Alain Perwez dit Peral, dessinateur aux éditions Bamboo des Fondus du Vin de Bordeaux …

 

 Bonjour Alain, dit Peral, tu as sorti récemment une bande dessinée sur les fondus du vin de Bordeaux aux éditions Bamboo. Comment as tu vécu l’expérience en compagnie de non pas un mais deux scénaristes en l’occurrence Richez et Cazenove ?

On ne peut mieux! Christophe et Hervé sont deux scénaristes très pros!

Ils se sont réparti le travail, l’un s’occupait des pages impaires et l’autre des pages paires.

Christophe me faisais des petits découpages dessinés tandis que Hervé me donnait des scénarios dactylographié, même si au début j’ai eu un peu de mal avec les scénarios écrits ça a été beaucoup mieux par la suite. J’ai aimé leurs deux façons de travailler. Du coup, je ne suis jamais resté sans scénario, ils ont fait un super boulot! Je suis vraiment content de notre album

Combien de temps as tu travaillé pour réaliser cet ouvrage des plus convaincant ?

Cet album a été fait dans des temps records pour moi, à savoir 4 mois!

Habituellement je mets entre 6 et 7 mois pour réaliser un album. Mais ici c’était un peu particulier car il l’album était lié à un événement : les vendanges et les foires aux vins. Il était impératif qu’il sorte à cette date, d’où le stress de terminer à la date prévue qui était le 30 Juin…

J’ai envoyé par mail la dernière page le 30 Juin à minuit ^^ … Ça c’est de la ponctualité, non ?

Mais il faut dire que je me suis fait aider pour certains « découpages » par Olivier Saive, qui est un peu le Papa des « Fondus » puisque c’est lui qui les a créés !

Tu as commencé dans le dessin animé avec la série Crobs de France 3, quel monde te plait le plus ? La bande dessinée classique ou l’animation ?

La BD bien sûr !… Le dessin animé c’était une opportunité de découvrir autre chose, une autre face du dessin, mais mon amour restera toujours la BD.

Le vin, une passion typiquement française, peut on imaginer un jour avoir la même chose mais sur les bières belges ou les whisky écossais (même si Michel Rodrigue a déjà exploré la piste) ?

Pour les bières, il y a déjà la série Louis-Michel Carpentier « Du côté de chez Poje » et il fait ça très bien… Le reste est à l’appréciation de mon éditeur, je suis ouvert à tout 😉

Tu es connu surtout pour tes bandes dessinées axées autour du monde animalier avec Billy the Cat et Les vétos, pourquoi tout à coup partir dans cette voie avec les fondus qui ne te semblait pas toute tracée ?

Simplement parce que la série des Vétos s’arrêtait et que Bamboo m’a gentiment proposé de faire « Un Fondus », ce n’est pas un choix personnel mais une nécessité, je pense que dans ce métier et surtout à notre époque il faut saisir la moindre opportunité.

 As tu de nouveaux projets en cours ou des vieux projets qui trainent encore dans tes fonds de tiroir ?

J’ai un projet avec Jean-Luc Garréra ( projet qu’il faudrait d’ailleurs que je boucle afin que l’on puisse l’envoyer aux éditeurs … JL pardonne-moi pour ce délais 🙁

 Sinon pour l’instant je travaille sur un nouvel album dont le titre n’est pas encore défini, ce sont des histoires courtes sur les aventures du Grand Louis XIV mais quand il était petit ! Un album Historico-Ludo-Pédagogique à la sauce Christophe Cazenove ! … Autant dire qu’on va bien rigoler

J’ai fini les crayonnés à l’instant où j’écris ces lignes et j’ai commencé l’encrage…!

 Je te remercie pour cette interview et au plaisir de te voir prochainement sur l’un ou l’autre festival !

Un grand merci à toi en tout cas 

et à bientôt,