Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » A la découverte de Laurent Seigneuret, dessinateur des Echappés et Carlisle

Littérature A la découverte de Laurent Seigneuret, dessinateur des Echappés et Carlisle

Publié par Lionel, le 16 janvier 2014

planchouille

Bonjour Laurent Seigneuret, pour nos lecteurs qui te découvrent, pourrais tu nous dire qui tu es et que fais tu dans la vie ?

Bonjour Lionel,
Pour ce qui est de ma vie professionnelle, je suis auteur dessinateur de BD. De formation je suis prothésiste dentaire, j’ai eu l’occasion à un moment de ma vie, de pouvoir embrasser la carrière de dessinateur. J’ai saisi cette occasion. Je me suis aussi lancé dans le monde du tatouage, je suis en train de démarrer dans cet autre univers artistique.

Tu commences la bande dessinée sur le tard après avoir présenté des dessins en festival à certains auteurs, as tu eu un déclic qui t’a poussé à montrer ce jour là tes dessins à Bruno Rocco ?

J’ai en effet démarré sur le tard, en grande partie grâce à des rencontres avec d’autres auteurs. Mais mon départ professionnel, je le dois en grande partie à mon ami Bruno Rocco. Il m’a fait découvrir un autre univers de la bande dessinée. J’ai travaillé à ses côtés, monté un dossier de plusieurs petites bd et lorsque le moment fût arrivé, il m’a présenté à un éditeur, c’est comme cela que j’ai démarré. J’ai aussi eu la chance de rencontrer Pierre Makyo, qui m’a donné ma chance avec un scénario en trois tomes aux éditions Glénat, (le trésor du temple). Ce fût mes premières bandes dessinées en temps que professionnel, ce fût aussi un moment de grande solitude. Se retrouver débutant dans une grande maison d’édition, avec un scénariste de renom m’a mis une pression énorme sur les épaules. J’ai eu beaucoup de difficultés à réaliser ces ouvrages. Il m’a fallu alors que j’étais novice, gérer la construction de trois albums ainsi que de leur mise en couleur. Heureusement que nos coloristes, Patricia Kraehn et Jacky Robert étaient des pros, car ils ont en grande partie travaillé avec leurs expériences personnelles. Ce qui m’a bien aidé. Malgré tout, les moments de doutes furent nombreux, et pas mal de nuits blanches accompagnèrent ces débuts en BD. J’ai aussi la chance d’avoir une épouse et des filles qui m’ont soutenu et me soutiennent encore à ma table à dessin.

On te retrouve également aux commandes de L’affaire Marie Besnard aux éditions De Borée, peux tu nous en parler ?

Julien Mocca m’a proposé de dessiner L’affaire Marie Besnard aux Editions De Borée. J’ai travaillé sur cette histoire bien écrite par Julien, mais avec des conditions de travail assez misérables. L’album dût être rapidement réalisé. cette période restera certainement comme la plus difficile de mon début comme professionnel.

Tu as sorti en 2013 un premier tome de Carlisle, un album de très bonne facture aux éditions grand Angle mais également Les échappés chez Soleil. Deux albums qui verront leur second tome sortir en cette année 2014, pas trop dur d’exercer dans deux maisons d’éditions avec deux scénaristes différents dans deux histoires par forcément en rapport ?

J’ai rencontré Hervé Richez à Angoulême durant le festival BD, il y a quelques années. Après lui avoir présenté un projet en collaboration avec Luc Revillon, Hervé m’a recontacté. Il ne pouvait pas prendre notre projet sur la première guerre mondiale, car les éditions Bamboo venait de prendre deux projets sur cette période à ce moment là.
Il m’a proposé en revanche plusieurs scénarios. J’ai fait des essais et finalement me suis porté sur le scénario d’Édouard Chevais-Deighton, Carlisle. Un western, mais qui sortait de l’ordinaire de ce qui avait pu être écrit jusqu’à présent dans ce genre. Pas de pan pan et de charges héroïques, sur les vilains indiens. Non, c’est même tout le contraire, on découvre que les vilains, ne sont pas toujours ceux que l’on nous présente. Un scénar très bien ficelé, je remercie mes amis Edouard et Hervé de m’avoir confié cette superbe histoire.
Dans le même temps, peu après avoir signé ce contrat de deux tomes aux éditions Bamboo, j’ai eu le plaisir d’apprendre par un autre ami scénariste,Philippe Zytka avec qui j’avais travaillé sur un autre projet, que l’éditeur Soleil était intéressée par notre bd. J’avais pas mal travaillé en collaboration avec Philippe sur cette histoire se passant durant la seconde guerre mondiale, plus précisément aux premières heures du débarquement en Normandie. Un scénario bien écrit avec une grande recherche de vérité et de réalisme. Mais cela me faisait plusieurs albums à sortir en même temps. J’ai finalement accepté. Je dois bien avouer que c’est assez ardu de travailler sur deux albums en même temps, deux histoires qui ne se ressemblent pas du tout, ne traitent pas de la même époque et qui demandent beaucoup de recherches iconographiques et de documentations en tout genre. Mais c’est aussi un merveilleux challenge.

On le sait, en bande dessinée, il faut battre le fer tant qu’il est chaud, tu termines actuellement tes deux ouvrages, mais après ?

Je travaille sur les tomes 2 de Carlisle et Les Échappés en ce moment, après je n’ai pas de projets dans l’immédiat. Je pense que le moment venu, un de mes amis scénaristes me présentera un nouveau projet, ou que mes directeurs de collections auront une nouvelle histoire pour moi.

Le dessin réaliste que tu présentes apporte au scénario une profondeur telle que l’on est littéralement transporté dans l’histoire, une qualité qui permet à un auteur de tenir une longue série, jamais été tenté par l’aventure ?

Faire une série pourquoi pas. Amis scénaristes, si vous avez une série à me proposer, je suis preneur. Cependant, je pense que les maisons d’éditions, ont décidé de moins sortir de grandes séries comme cela se faisait il y a quelques années, permettant aux lecteurs de pouvoir choisir d’autres ouvrages. Ne plus se sentir coincé par l’achat des numéros suivants d’une série.
Ce qui se fait de plus en plus, c’est la réalisation d’une histoire en deux voir trois volets, début et fin de l’aventure, mais avec des personnages récurrents. Si l’histoire plait aux lecteurs, alors les personnages qu’ils ont aimé durant l’espace d’un récit, peuvent revenir dans un autre volet, voir dans une aventure complètement différente.

Aurons nous la chance de te croiser sur l’un ou l’autre festival dans les prochaines semaines ?

Je serais en dédicaces sur les festivals suivants pour le moment, et ce sera avec un immense plaisir que je vous y retrouverai.

  • 15 et 16 Février 2014 Festival BD Bulles en Val.
  • 22 Février 2014 dédicaces en librairie chez BDFlash à Chartres.
  • 28 et 29 Mars 2014 festival BD du Gars.
  • 5 et 6 Avril 2014 festival BD Nuit St Georges
  • 12 et 13 Avril 2014 Festival BD Hanret (Belgique).
  • 24 et 25 Mai 2014 Salon BD Villeneuve sur Lot.
  • 13 et 14 Juin 2014 Salon BD Luisant.

Dates retenues pour le moment. soyez nombreux à venir parler de cette merveilleuse passion qui nous anime, La Bande Dessinée.

Merci à toi Laurent et à la prochaine pour certainement parler un peu de tes nouveaux titres !

Un grand merci à Toi Lionel, ce sera un plaisir de te rencontrer sur une manifestation pour partager un moment entre bédéphiles autour d’un bon verre.

Amicalement, Laurent.