Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » La Grande Sophie: place à la maturité.

Musique La Grande Sophie: place à la maturité.

Publié par Christophe Pauly, le 21 juin 2012

On la connaissait depuis longtemps La Grande Sophie! Pleine de peps, des chansons au format et au son un peu trop «radio»; un style alternatif dans lequel certains se retrouvaient; une discographie pas toujours couronnée de succès ainsi que des prestations au différentes éditions des Francofolies (La Rochelle, Montréal, Spa).

Mais au fond, la connait-on si bien que cela? La voici qui revient avec son sixième album. Un disque aux sonorités nettement plus mélancoliques, aux mots graves et accompagnés d’une voix qui surprendra ceux qui la croyait bloquée dans un registre simpliste et minimaliste.

La pochette très sombre en dit déjà long sur le contenu et on remarque dès le début que ce que l’on a en main n’est pas un disque de plus mais une vraie remise en question sur la vie. Est-ce la quarantaine ou la perte d’êtres chers qui l’a fait changer ainsi de cap? Allez savoir…  Toujours est-il qu’on apprécie cette fois pleinement cette suite de compositions variées. On retrouve ici du folk, un peu de rock électro, du disco,…

On ne s’ennuie pas, et au contraire, on se demande ce que sera le morceau suivant tant les tonalités sont variées.

Les thèmes sombres sont omniprésents: la mort (Bye bye etc.., sucrer les fraises,…), l’amour perdu (Peut-être jamais) la peur de la solitude (Ne m’oublies pas, Ma radio,…)ou encore le déni de la vieillesse (Tu fais ton âge).

Il y a donc une gravité que l’on ne retrouvait pas auparavant dans son travail.

Néanmoins, les arrangements de certaines chansons redonnent la pêche et parfois même l’envie de danser (Dans ton royaume, Quand on parle de toi) et le temps passe très vite au travers de cette suite de dix morceaux courts mais cohérents et assez aboutis.

On remarquera le fameux «Suzanne» qui conclut cet ensemble. On découvre alors une Grande Sophie pleine de délicatesse et de sensibilité. Une chanson qui fait beaucoup penser à Françoise Hardy et une voix qui exploite là toute sa tessiture.  C’est pour moi le titre le plus réussi et le plus osé de cet album.

On peut dire que cette fois-ci, en effet, la petite Sophie a grandi et sa musique y a gagné en maturité.

N’hésitez donc pas à vous plonger dans cet univers certes sombre, mais chargé d’émotion et de sincérité que nous livre cette fois La Grande Sophie.

Notre note: 7/10

La Grande Sophie, La Place Du Fantôme, sorti chez Universal Music.

Notez aussi qu’elle viendra en concert le 19 juillet aux Francofolies de Spa et le 28 juillet lors du Tempo Festival à Tournai.

Christophe Pauly

Participez à notre concours pour remporter cet album dédicacé!

http://www.lebourlingueurdu.net/2012/06/26/gagnez-le-nouvel-album-dedicace-de-la-grande-sophie/