Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » La Religieuse de Guillaume Nicloux, sortie en salle le 20 Mars 2013

Cinéma La Religieuse de Guillaume Nicloux, sortie en salle le 20 Mars 2013

Publié par Lionel, le 17 mars 2013

Un film de Guillaume Nicloux, avec Pauline Etienne, Isabelle Huppert,Louise Bourgoin, Martina Gedeck, Françoise Lebrun, Eric Elmosnino,…
(France)
Genre : Drame
Duree : 1H54 mn
Distributeur : Le pacte
Année de production : 2012
Synopsis:

XVIIIe siècle. Suzanne, 16 ans, est contrainte par sa famille à rentrer dans les ordres, alors qu’elle aspire à vivre dans « le monde ».

Au couvent, elle est confrontée à l’arbitraire de la hiérarchie ecclésiastique : mères supérieures tour à tour bienveillantes, cruelles ou un peu trop aimantes…

La passion et la force qui l’animent lui permettent de résister à la barbarie du couvent, poursuivant son unique but : lutter par tous les moyens pour retrouver sa liberté.

Critique :

Le monde monacal a souvent été filmé ces dernières années, il fait même partie des désormais classiques du cinéma européen. La Religieuse nous emmène quand à lui dans le monde très fermé des couvents et de leur intimité, un monde dont on parle peu mais qui peut révéler de nombreux secrets inavouables. Rentrait-on au couvent de sa propre volonté il y a quelques siècles ? La vie y était-elle supportable et à l’abris des déviances de la société ? Voici les questions que soulèvent ce  film de Guillaume Nicloux qui a tout de même reçu 9 nominations aux dernières Berlinales dont une nomination pour l’Ours d’Or !

Malgré les strass et paillettes de ces nominations, plusieurs incohérences de réalisation viennent entacher le film, regrettable pour une telle oeuvre qui dévoile Pauline Etienne au grand public, cette jeune actrice belge y tient son premier grand rôle et devrait lui en promettre d’autres encore plus grand. Son rôle de séminariste et ensuite de soeur n’est pas resté inaperçu dans le monde du cinéma, il ne serait pas curieux de la revoir très prochainement dans l’une ou l’autre grosses productions françaises.

Un film qui scénaristiquement parlant aura le mérite de soulever un paquet de questions sur la vie dans les couvents mais qui lassera probablement une grande partie du grand public par la longueur de certaines scènes sans pour autant apporter plus d’informations aux amateurs de mystère judéo-chrétien.