Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Le 25ème Cinélatino de Toulouse

Cinéma Le 25ème Cinélatino de Toulouse

Publié par Gaelle, le 12 mars 2013

 

Du vendredi 15 au dimanche 24 mars 2013, le Cinélatino de Toulouse fête ses 25 ans en proposant à son public une sélection toujours plus riche de films latino-américains dont vous pouvez retrouver ici le catalogue complet.

Centré cette année sur le thème Cinéma et politique, les oeuvres se répartissent en quatre sections principales (Fictions et Cinéma et Politique, Documentaires, Courts-métrages et Jeune Public), le tout agrémenté d’expositions, d’apéro-concerts, de concerts et de rencontres littéraires.

Les sections « Fiction et Cinéma et Politique » affichent clairement leurs intentions: populariser sur une semaine un cinéma latino-américain aux productions très variées tout en valorisant le travail des auteurs qui utilisent le grand écran pour questionner, pour réfléchir, pour sensibiliser et souvent aussi pour mettre leur propre peuple face à ses contradictions. Les films en compétition ne représentent qu’une infime portion des oeuvres qui seront projetées tout au long de la semaine: il faut en effet aussi compter sur les projections Panorama et les différentes Muestra pour découvrir ou redécouvrir des chefs d’oeuvres mexicains, vénézueliens, argentins, etc…

Idem pour les Documentaires et les Courts-Métrages: certains sont en compétition et d’autres non mais la sélection reste importante, notamment pour les documentaires. A noter que le thème du tango fait l’objet d’une attention particulière avec un documentaire en compétition (Tango, no todo es rock, de Jacques Golstein, Argentine-Uruguay-France, 2012) et un Panorama Tango comportant quatre courts-métrages dont l’exceptionnel Asi cantaba Carlos Gardel d’Eduardo Morera, réalisé en 1935 et enfin restauré en 35mm (photo ci-contre).

Quant à la section Jeune Public, elle sensibilise les enfants de 6 à 12 ans à la diversité de la production latino-américaine, leitmotiv de ce festival, à travers une sélection de courts-métrages ludiques qui leur permettra également de se familiariser avec le cinéma d’auteur. L’évènement de cette année est le long-métrage d’animation uruguayen de Walter Tournier intitulé Selkirk, le véritable  Robinson Crusoé. Invité du festival, Walter Tournier rencontrera son jeune public à la fois dans les salles de cinéma et dans les salles de classes qui participent au dispositif municipal « Passeport pour l’art-Parcours culturel ».

Le Cinélatino représente donc à la fois l’occasion de découvrir de jeunes talents latino-américains mais aussi de revoir quelques classiques comme Buenos Aires 1977 d’Israel Adrian Caetano (Cronica de una fuga pour le titre original), en compétition officielle lors du Festival de Cannes 2006, le très beau et très sombre Santiago 73, Post Mortem de Pablo Larrain ou encore le Salvador Allende de Patricio Guzman qui fait revivre ce personnage mythique de l’histoire contemporaine chilienne après avoir réalisé Le Cas Pinochet.

Chaque section décernera ses propres prix (sauf la catégorie Jeune Public) mais les yeux sont tournés vers la catégorie Fictions et Cinéma et Politique où quatorze longs-métrages inédits en France sont en compétition cette année pour remporter le Grand Prix Coup de Coeur, entre autres:

Carne de Perro, de Fernando Guzzoni (Chili-France-Allemagne, 2011)

Era una vez eu, Verônica, de Marcelo Gomes (Brésil-France, 2012)

Il Futuro, d’Alicia Scherson (Chili-Allemagne-Italie-Espagne, 2013)

Joven y Alocada de Marialy Rivas (Chili, 2012)

La Chupilca Del Diablo d’Ignacio Rodriguez (Chili, 2012)

La Piscina de Carlos Machado Quintela (Cuba-Venezuela, 2011)

Las Lagrimas de Pablo Delgado Sanchez (Mexique, 2012)

Noche de Leonardo Brzezicki (Argentine, 2013)

O que se move de Caetano Gotardo (Brésil, 2012)

Polvo de Julio Hernandez Cordon (Guatemala-Espagne-Chili, 2012)

Princesas Rojas, de Laura Astorga Carrera (Costa Rica-Venezuela, 2013)

Tanta Agua d’Ana Guevara et Leticia Jorge (Uruguay-Mexique-Pays Bas-Allemagne, 2013)

Soy mucho mejor que vos, de José Sandoval Santibañez (Chili, 2013)

Habi, la extranjera, de Maria Florencia Alvarez (Argentin-Brésil, 2013)

Etant seule à couvrir l’évènement, je ne pourrai bien sûr pas être présente à toutes les projections ni même à tous les concerts mais je ferai de mon mieux pour vous donner un aperçu de la diversité et de la richesse du cinéma d’Amérique du Sud! Et en attendant que ça commence, voilà déjà la Bande annonce du Cinélatino 2013!