Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Le Lorax, du dessin contesté à la popularité cinématographique

Cinéma Le Lorax, du dessin contesté à la popularité cinématographique

Publié par Matthieu Matthys, le 10 juillet 2012

Intronisé sortie du mois dans la catégorie du film d’animation, Le Lorax devrait faire le bonheur des enfants dans les salles obscures de France et de Belgique lors de ces deux mois de vacances scolaires. Si le film est d’ores et déjà un succès outre-Atlantique avec ses 300 millions de dollars de recettes, on attend impatiemment de voir la réaction des spectateurs en francophonie où, il faut bien le dire, le Lorax est un parfait inconnu.

Et pour cause, le Lorax est le héros d’un livre illustré créé par le Dr Seuss, l’écrivain pour enfants le plus connu aux Etats-Unis. Dans nos contrées, on ne le connait pas vraiment mais on connait un peu plus les films récents qui furent inspirés de ses œuvres. Ainsi, le Chat Chapeauté, Horton mais surtout le Grinch sont tous sortis de l’imagination débordante de l’illustrateur américain.

Pourtant, le Lorax n’a pas toujours fait l’unanimité auprès du public. De fait, ce petit personnage, farouche défenseur de la nature, ne plaisait pas à une grande majorité de la population de l’époque (1971) qui voyait en lui un écologiste trop idéaliste et dès lors, un obstacle à la croissance de l’industrie américaine alors en pleine apogée. À cette époque, de nombreuses écoles et certaines librairies refusèrent de distribuer le livre. Même si ces refus restaient marginaux, on sentait que le malaise social qu’amenait ce petit être moustachu prenait de l’ampleur. En outre, les critiques littéraires décrivaient le livre comme un récit glauque et sombre, bien loin de l’idée que l’on pourrait se faire d’un conte pour jeunes bambins.

Bref, l’histoire fût longtemps contestée mais aujourd’hui, le public semble s’être réconcilié avec le Lorax à en croire son succès au box-office. Serait-ce une évolution des mœurs américaines vers un plus grand respect de l’environnement ? Certainement.