Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Les epées de verre : Ilango (t.2)

Littérature Les epées de verre : Ilango (t.2)

Publié par Marc Bailly, le 15 novembre 2011

Dans un monde où le soleil menace de s’éteindre, quatre épées surgies d’une autre dimension s’abattent en quatre points de la planète… Seul celui qui saura les réunir échappera à la catastrophe finale.

Yama, soif de vengeance et soif d’amour.

Karelane, prestigieuse cité, bâtie pour surmonter toutes les tempêtes, lieu où tous cherche à se réfugier malgré l’esclavage dominant de la cité, ville espoir depuis que le climat semble devenir de plus en plus inclément. Le monde va mal mais Yama, elle, n’a qu’une chose en tête, se venger d’Orland pour avoir enlever sa mère. C’est à Karelane que Yama accompagnée de Miklos espèrent retrouver le tyran.

Dans ce tome, la somptueuse nature dessinée avec un souci du détail qu’on ne pouvait que croire en ce monde lors de notre rencontre précédente avec Yama, laisse cette fois-ci place à une ville tout aussi magnifiquement représentée. Tout, jusque dans les détails des murs, de la foule et des créatures qui y déambulent, laisse croire que cette ville existe, quelque part. C’est certain, le dessin de Zuccheri de très haute volée, sa créativité visuelle et sa mise en couleur très inspirée donnent à Karelane et ceux qui y vivent la vie nécessaire à nous plonger sans retenue aucune dans ces épées de verre.

Yama a bien grandie. Sa vengeance reste sa priorité mais les auteurs aiment leurs personnages et ils veulent nous le faire partager. Yama est maintenant une femme, une femme avec des envies, des sentiments. Au même titre que pour le fourmillement de détails apporté aux dessins, c’est avec la même attention que l’histoire nous est livrée et ce second tome, plus introspectif que le premier, dévoile à chaque personnage une dimension supplémentaire, une profondeur.

D’où viennent ces épées, à quoi servent-elle ? La vengeance de l’une ne serait-elle pas aussi la quête de l’autre ? Yama ne semble pas la seule liée à ces épées tombées du ciel. Miklos, Orland et d’autres encore semblent liés à cet avenir peu optimiste.

Mais à Karelane, il n’est pas rare de faire des rencontres qui peuvent bouleverser les choses… Même à la dernière page !

De la Fantasy qui sort des clichés du genre avec un monde plus que vivant pensé dans ses moindres détails à tel point qu’on le croirait réel, des personnages convaincants, des dialogues soignés, bien découpés, une aventure qui semble moins avancer que précédemment mais qui pourtant apporte quantité de détails et d’intrigues supplémentaires sans pour autant perdre le lecteur ou le laisser sans réponse. Sans parler du rendu visuel, à tomber, c’est à coup sûr un 8,5/10 et une forte impatience de tenir le prochain tome dans les mains.

Edition : Les humanoïdes associés

Dépôt légal : mars 2011

Scénario : Sylviane Corgiat

Dessin & couleur : Laura Zuccheri

ISBN : 978 2 7316 2291 1

nombre pages : 48

Nicolas  Clarisse