Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » L’invisible au Théâtre Varia

Théâtre L’invisible au Théâtre Varia

Publié par Lionel, le 6 mai 2010

Du 15 au 23 au septembre et du 29 septembre au 6 octobre 2006 / petite salle

De Philippe Blasband

Mise en scène d’Astrid Mamina

Avec : Dieudonné Kabongo.

L’homme n’a pas de nom. Mais on va suivre son itinéraire, s’attacher à ses pas et peu à peu pénétrer au plus profond de sa vie. Enfant, dans son village du Congo, il a appris le métier de maréchal-ferrant tandis que son jeune frère a été initié à l’art des sortilèges. Puis c’est le temps de l’exil et de l’acclimatation à une nouvelle vie « dans pays de froideur, dans pays de pluie », la Belgique. L’homme sans nom, sans cesse, s’adresse à son jeune frère. Mais le jeune frère, au fur à mesure que couleront les mots français patiemment appris par le plus grand, va peu à peu s’estomper jusqu’à disparaître et devenir « L’invisible » …

Par le biais d’un conte profondément humain et dans une écriture étonnante qui bouscule et disloque les phrases, un spectacle comme un hommage à tous les déracinés, dont la forme désamorce toute lourdeur par les éclairs d’humour et d’ironie de sa magistrale interprétation.

La critique de notre envoyé spécial

Dans ce monologue d’une petite heure, Dieudonné Kabongo nous comte l’histoire, son histoire, de l’acculturation, du sentiment d’être étranger partout, de ne plus avoir de « chez soi ». Fuyant son pays d’origine accompagné de son petit frère pour le « pays de la pluie » (m’étonnerait que ce soit les Maldives), son apprentissage de nos coutumes et de notre langue va aller de pair avec la disparition progressive de son frère, sorcier, qui finira par devenir Invisible (d’où le titre évidemment).

Véritable ode aux déracinés, Dieudonné Kabongo parvient à travers une écriture chamboulant les phrases, un décor minimaliste (une chaise) et une interprétation remarquable à émouvoir les plus insensibles d’entre-nous.

Drôle, intelligent, émouvant, (et pas trop long pour les personnes réfractaires au théâtre) que demander de plus à un spectacle ?

A conseiller.

Sébastien pour le bourlingueur du Net