Blake et Mortimer 23 – Le bâton de Plutarque de Sente par Juillard

Publié par admin, le 18 novembre 2014

blake

Critique :

Voici venu l’époque des fêtes de fin d’année et son lot de cadeau qui permet aux entreprises de rattraper leur année désastreuse. L’édition n’échappe pas à cette tradition, quand bien même, cela devient pour elle une fin en soit permettant surtout à des auteurs ringards de lâcher deux trois vannes pourries sur l’univers de la librairie dans les yeux desquels ne déroulent que des dollars bien usés…

Cette année, si vous cherchez un cadeau pour grand papa, Blake et Mortimer s’avère être le cadeau le plus propice à déclencher une petite contraction musculaire dans votre arbre généalogique. En effet, dans un style préhistorique comme on le connait si bien, Blake et Mortimer nous envoie cette fois dans l’avant Jacobs, une période que même le célèbre auteur n’a jamais connue et heureusement pour lui, il n’aura pas l’occasion de le découvrir… Quoi que,…,  cela aurait pu le faire rire qu’un scénariste ai besoin d’autant de pages que pour expliquer aux lecteurs ce qu’est un bâton de Plutarque. Passons le scénario tiré par les cheveux et plutôt bourrant pour passer au dessin aussi passionnant que l’écriture… Je ne suis pas un grand fan de ce style de dessin mais il faut bien reconnaître que ce Blake et Mortimer aura au moins l’honneur de ne pas m’avoir fait changer d’avis, dans le genre seventies je pense que l’on ne trouvera pas mieux. De long texte pour illustrer des dessins figés, ne laissant place qu’à très peu d’imaginaire pour finalement tenir en haleine le lecteur pendant 50 minutes (Blake et Mortimer a la spécificité en BD d’avoir des textes longs et pénibles à lire) autour d’une histoire qui finalement n’en sera pas une mais ayant néanmoins un arrière goût du prochaine épisode qui sera égal à lui même… J’espère que je ne vous ai pas perdu en cours de route, si c’est le cas, zapper la lecture des 48 premières pages de l’album, vous n’y comprendrez rien.

Une vieille série, sentant la naphtaline pour tous les sourds et malentendants franco-belge qui se retrouveront facilement dans une histoire qui bande mou de la première à la dernière page mais qui vous aura au moins fait cracher un petit 15,95 euros histoire de vider un peu les bourses…

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...