Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Décroissance : un enjeu de réflexion pour une transformation sociale radicale

Littérature Décroissance : un enjeu de réflexion pour une transformation sociale radicale

Publié par Luigi, le 13 mai 2016

DECROISSANCE

par Giacomo D'Alisa, Federico Demaria et Giorgos Kallis

Edité par : Le Passager Clandestin

Date de parution : 5 novembre 2015

Synopsis :
Lorsque la langue usuelle ne permet plus d’exprimer ce qui demande à être articulé d’urgence, c’est qu’il est temps d’apprendre un nouveau vocabulaire. Ce livre étudie les principaux mots-clés de la décroissance et fournit une véritable boîte à outils pour penser une transformation radicale de nos sociétés qui mette enfin l’accent sur l’idée de « vie bonne ». Paru initialement en Grande-Bretagne et en Espagne, ce livre est traduit par nos soins pour la première fois en français. Chaque édition dans un nouveau pays s’enrichit de nouvelles contributions, et l’édition française contient des textes inédits de Paul Ariès, Anna Bednik, Serge Latouche, Xavier Renou, Agnès Sinaï… Le mot de « décroissance » émerge aujourd’hui comme un nouveau signifiant des discours économique et politique. Témoin, les prises de position de plus en plus nombreuses visant à le discréditer. Pour échapper à l’ignorance ou à la mauvaise foi qui tantôt l’assimilent à la stagnation actuelle des économies occidentales, tantôt le dénoncent comme un projet de « retour à la bougie » de quelques « écolo-réactionnaires », il était donc plus que temps de proposer au public un état des lieux détaillé de ce qu’il recouvre réellement.

Ce livre est fait pour tous les amoureux de la critique culturelle radicale des sociétés contemporaines, visant leurs valeurs de productivisme, d’économisme, d’individualisme et de consumérisme. Le mouvement de la décroissance, c’est la revendication d’un changement systémique (car une crise qui dure, c’est une crise du système, on est d’accord). Le livre balaie, dans le détail et dans des analyses vraiment fouillées et impressionnantes, les outils politiques actuels et ceux que le peuple a à jouer pour se réemparer de la démocratie.

Au lieu d’une reprise de la croissance (mot qui ne veut plus rien dire aux oreilles du contribuable), un modèle socioéconomique différent est possible : celui qui fait appel à la redistribution des richesses, à plus de justice sociale et surtout à un respect plus grand de la terre. La (loooongue) crise actuelle marque un tournant dans l’alliance fragile entre la démocratie et le capitalisme telle que nous la connaissons. Et si vouloir réatteindre la croissance mettait encore plus en danger la démocratie ?

Impossible de ressortir indemne après une telle lecture. Elle est traversée d’un panel d’axes différents et est idéale quelques semaines après la naissance du mouvement Nuit Debout.

Luigi Lattuca