D’encre et de sang de Gihef aux éditions Sandawe

Publié par admin, le 6 juillet 2014

dencre et de sang

Critique :

Cette BD aux éditions Sandawe était attendue par le lectorat en ce mois de juin 2014. Si chacun y va de son petit commentaire sur cette sortie atypique (via le crowdfunding de Sandawe), il va de soit qu’il est très difficile de se faire une idée de l’album sans avoir lu la suite de celui-ci car il faut bien l’avouer, la première partie est une bonne introduction à un vrai thriller nous l’espérons dans le tome 2, le cas échéant se serait une réelle déception. Une première partie dans laquelle je ne vous le cache pas, il ne se passe pas grand chose ou du moins rien qui ne sorte de l’ordinaire pour des personnes ayant une connaissance ne fus ce que passive de l’occupation de Bruxelles durant la seconde guerre mondiale. Au niveau du dessin, c’est du Renaud, il n’y a pas de doute, que l’on aime ou pas, c’est efficace, simple et propre.

Les albums chez Sandawe, c’est également un supplément toujours riche en information. Pour cet album, c’est Daniel Couvreur, journaliste BD au journal Le Soir, qui nous raconte la période noir de son journal qui durant la guerre 40-45 était l’outil principal de propagande du III Reich en Belgique.

Une documentation intéressante qui aurait pu l’être un peu plus si le rôle d’Hergé dans la propagande Nazie au sein du « Soir Volé » avait été évoquée, mais on ne peut lui en vouloir, toucher à Tintin en Belgique c’est un peu risquer un mini procès de Nuremberg et puis bon, il y a des détails de l’histoire qu’on aura vite fait d’oublier.

 

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...