« Deviens ce que tu es » (Dorian Astor) : effet loupé!

Publié par , le 21 décembre 2016

devienscequetues_couv

Ça avait bien commencé… Oui, on attendait beaucoup de cet ouvrage sur l’être, le soi et le devenir.

Force est de constater que, dans son ensemble, l’auteur s’adresse à une poignée d’initiés. Trop de digressions vers les auteurs qui comptent sans digestion et personnalisation apparente de la matière. Si bien que nous nous interrogeons sur la pertinence représentative auprès du public. A qui cet essai philosophique s’adresse-t-il ?

Ce résultat représente-t-il un bénéfice intéressant et est-il extrapolable aux patients à traiter en pratique ? La taille de l’effet est mince chez nous. Cet essai sera-t-il cliniquement pertinent ? Surtout pour la partie académique de la société ? astor-dorian-cbruno-klein-2

Bien qu’attentive, immersive et linéaire, la lecture nous permet juste de retirer la quintessence de l’être (et encore, si on a pas suivi de cours philo depuis un bon moment, ça peut être difficile). Pas vraiment un ouvrage accompagnateur sur la table de chevet.

 

Luigi Lattuca

 

 

 

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...