Interview de François Maingoval et Eric Albert pour Corpus Christi

Publié par admin, le 21 juin 2013

corpus christi

Dans le cadre de la sortie de l’album Corpus Christi aux éditions Sandawe, je me suis rendu à la rencontre de François Maingoval le scénariste et Eric Albert le dessinateur de la bande dessinée Corpus Christi sortie en juin aux éditions Sandawe.

Voici ce qu’il est ressorti de notre entretien…

Bonjour François et Éric enchanté de vous rencontrer dans le cadre de cette interview, pour commencer celle-ci j’aimerai savoir pourquoi avoir choisi Sandawe comme éditeur pour votre bande dessinée alors que vous aviez déjà été publié dans de nombreuses autres maisons d’édition ?

Éric : Parce que l’on nous a offert un pont d’or !

François : Non non ce n’est pas cela, en fait Patrick Pinchart qui est un ami de longue date, lorsqu’il a sorti son site m’a contacté pour savoir si je n’avais pas un projet à présenter, je lui ai présenté une série de projets dont celui-là, il a flashé dessus, j’ai demandé à Éric si il était d’accord de se lancer dans l’aventure Sandawe. La B.D. n’a donc pas été refusée ailleurs vu que nous ne l’avons pas présentée ailleurs. Nous avions envie de tenter une aventure différente nous ne savions pas où nous allions vu que nous étions les tous premiers sur le site.

Éric : pour en revenir à ce que dit François je pense que Sandawe était un peu comme Canal+ à ses débuts une expérience à tenter. Et Canal+ a eu le succès que l’on sait. Tenter une expérience novatrice, moi je sais que cela a été également un élément déclencheur hormis la qualité exceptionnelle de mon scénariste.

Donc Éric pour toi c’est ta première bande dessinée ?

Eric :  Depuis tout petit j’aimais dessiner, j’ai gagné ma vie en faisant de l’illustration, des dessins animés, cela peut paraître prétentieux mais dans ma tête j’ai toujours été dessinateur de bandes dessinées mêmes si je n’en faisais pas comme un acteur qui ne joue pas forcément mais qui se considère comme un acteur donc c’est plutôt sur le tard que j’ai réalisé ce rêve d’enfant.

En tant que dessinateur et scénariste chez Sandawe ,comment avez-vous appréhendé le contact vis-à-vis des internautes qui ont investi dans votre bande dessinée. Ont-ils influencé votre dessin ou bien aviez-vous déjà une bande dessinée toute faite au moment où vous l’avez présentée au lecteur ?

François : Nous communiquions avec eux via des canaux privilégiés, ils avaient la possibilité de nous soumettre des idées mais nous gardions toujours une certaine liberté si l’idée était mauvaise nous la jetions, si elle était bonne elle devenait alors notre idée.

Éric : Nous tenions compte des commentaires des investisseurs sans toutefois nous y plier

François tu as rencontré Éric en Irak lors d’une mission qu’il effectuait pour l’armée française, j’ai eu beau chercher la raison de ta présence en Irak, je n’ai rien trouvé…

 François : Je suis désolé, je ne peux pas dévoiler ce genre d’information, même ma femme ne sait pas où je vais lorsque je pars.

Éric : On ne sait même pas si c’est sa femme d’ailleurs.

François : Dans le tome deux de Corpus Christi on le saura peut-être… Dans le tome deux on va parler de la découverte du corps de Mahomet. D’où le secret que je garde autour de ma présence en Irak.

Bourlingueur : merci pour cette information que vous n’aurez peut-être pas l’occasion de dévoiler après la sortie du second opus…

 Le scénariste dans la bande dessinée passe souvent au second plan, le lecteur connaît souvent le dessinateur mais toi François tu restes un peu dans l’ombre pas trop difficile ?

François : Il y a deux choses à dire d’abord une grande frustration de ne pas savoir dessiner, quand j’étais jeune je rêvais d’être dessinateur de B.D. complète. Je dessinais et très vite je me suis rendu compte que je ne savais pas dessiner donc j’ai passé outre cette frustration de ne pas savoir dessiner, je suis devenu scénariste et là il y a plusieurs satisfactions comme le fait de pouvoir faire plusieurs albums par an, je sais en faire quatre ou cinq alors qu’un dessinateur ne peut en faire qu’un. Et puis avec de bons dessinateurs comme c’est le cas ici, celui-ci transcende votre scénario, lorsque je scénarise, j’imagine souvent la planche et lorsque je reçois celle-ci, je reste toujours admiratif devant cette facilité à adapter mes idées. C’est souvent encore mieux que ce que je ne le pensais, il y a donc toujours cette émotion et satisfaction de voir cette planche dessinée.

Justement ,comment fonctionnes tu est-ce toi qui écris le scénario et qui le soumet à un dessinateur ou bien est-ce le dessinateur qui te soumet des personnages que tu fais évoluer dans ton scénario ?

 Éric : si je peux me permettre c’est très agréable de travailler avec François car son scénario reste très ouvert et laisse au dessinateur une liberté d’adaptation sans commune mesure, certains scénaristes sont très dirigistes ce qui n’est pas le cas de François.

Et la B.D. vous avez eu l’idée de la créer quand ?

François : mmmmmh 3 ou 4 ans…

Vous aviez déjà vu la démission de Benoît XVI ?

François : Tu sais je ne peux pas trop s’en dire parce qu’avec mon métier dans les renseignements j’ai certaines informations… Donc voilà je ne peux en dire plus.

Éric : François ne m’avait pas donné ce genre d’information, mais il est vrai que lorsque je dessinais la dernière planche de l’album, vers 11 heures j’entends le flash info qui annonce la démission du pape.

François : tu m’as appelé et tu m’as demandé si j’avais entendu l’ information…

Éric : je t’ai en effet demander de changer le dialogue à telles pages pour profiter de cette aubaine.

Pourquoi justement ne pas avoir mis le nom du nouveau pape plutôt que celui de Jean-Paul III ?

François : Malheureusement encore un problème juridique…

Éric : Sans rire maintenant c’est vrai que le Vatican nous a fait une fleur…

Et bien Éric et François je suis ravi d’avoir fait votre connaissance, j’espère avoir l’occasion de vous rencontrer pour la sortie du tome deux, je vous souhaite bonne continuation et à très bientôt…

 François, Éric : Merci à toi et merci aux lecteurs du bourlingueur du net !

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...