Laurent Gounelle nous parle du « jour où il a appris à vivre »

Publié par , le 14 septembre 2015

Le jour où j'zai...

Imaginez : vous êtes en parfaite santé, avez un travail confortable et baignez dans l’univers chaleureux de San Francisco quand un jour vous croisez le regard mystique d’une bohémienne vous annonçant votre mort. C’est l’annonce qui bouleversera les sens de Jonathan aux habitudes bien carrées. Mourir ? Mais quand, comment ? Afin de repousser son rendez-vous avec la faucheuse, Joe (comme ses amis l’appellent) voudra trouver un nouveau sens à sa vie en multipliant les expériences, les rencontres et en prêtant plus attention aux relations qui unissent chaque individu.

Comme à son habitude, Laurent Gounelle (écrivain-philosophe) ressort les mêmes ingrédients afin de concocter la même recette depuis quelques années: celle de la recherche du bonheur. Un thème abordé dans ses trois livres précédents et qui, malheureusement, devient assez redondant. Malgré tout, « Le jour où j’ai appris à vivre » est un livre qui fait du bien. Ce quatrième tome remplit de fraîcheur nous permet de nous questionner sur nos aspirations et nos envies les plus profondes. Vivre le moment présent, carpe idem.

 

Par Maria-Lisa Lattuca

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...