Les Schtroumpfs et l’amour sorcier de Peyo

Publié par admin, le 17 avril 2014

schtroumpfs-lombard-tome-32-schtroumpfs-et-l-amour-sorcier

Critique : 

Bon, je ne vais pas y aller par le dos de la cuillère, je n’ai pas du tout apprécié ce tome des Schtroumpfs numéro 32 qui ressemble plus à une vitrine commerciale de ce que propose la société IMPS qu’à une bande dessinée digne de ce nom. Certes le dessin reste égal à lui même, le studio Peyo commence à avoir l’habitude mais je ne retrouve pas du tout l’esprit des Schroumpfs de ma jeunesse, l’époque où on était captivé par la rivalité entre Gargamel et les petits lutins bleus. Ici on a l’impression qu’il faut passer en revue les Schtroumpfs les plus vendeurs dans un esprit mercantile ce qui est bien dommage pour les lecteurs qui suivent l’histoire depuis ses débuts. Au niveau de l’histoire : Gargamel s’allie avec les Schroumpfs pour séduire une femme dont on comprend dès le départ que cela n’aboutira pas… dommage une chute différente de l’album aurait pu donner un nouvel élan à l’histoire. Certains diront que cela reste gentil, c’est vrai ! Mais au détriment du fond de l’histoire qui ressemble plus à une morale qu’à une réelle réflexion sur la société contemporaine comme Peyo nous en avait habitué.

Un album 64 planches qui relance Benoit Brisefer dans le bain avant sa sortie en salle en octobre prochain, une machine marketing bien rodée qui malheureusement ne peut pas plaire à tout le monde. Dommage…

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...