Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Lucky Luke « La Terre Promise » de Jul par Achdé selon Morris

Littérature Lucky Luke « La Terre Promise » de Jul par Achdé selon Morris

Publié par Lionel, le 6 novembre 2016

la-terre-promise

par Jul selon Morris

Dessins : Achdé

Edité par : Lucky Comics

Date de parution : 04/11/2016

Synopsis :
Enfin le grand retour de Lucky Luke ! Dans La Terre Promise, Jul et Achdé ont assigné une mission rocambolesque à l'éternel justicier. Lucky Luke doit escorter toute une famille de juifs d'Europe de l'Est à peine débarqués du bateau à Saint Louis jusqu'aux confins de l'Ouest sauvage ! Jusqu'alors, l'homme qui tire plus vite que son ombre avait déjà côtoyé de sacrés originaux. Un prince russe dans Le Grand Duc, un aristocrate anglais dans Le Pied-Tendre, un psychanalyste viennois dans La Guérison des Dalton... Mais lorsque son copain Jack-la-Poisse le supplie de s'occuper de ses parents (à qui il n'a pas osé avouer qu'il était cow-boy et qui le croient avocat à New-York), Lucky Luke n'écoute que son coeur. Avec un grand-père religieux obsédé du shabbat, une mamma décidée à gaver Lucky Luke de carpe farcie, une jeune fille prude qui cherche le mari idéal (avocat ou médecin, mais bon, cow-boy ça va aussi), et un gamin turbulent plus intéressé par le Far-West que par sa Bar Mitsvah, le voyage promet d'être long. Desperados, joueurs de poker, attaques d'indiens féroces (la tribu des "Pieds Noirs" a mauvaise réputation), tout l'univers de Lucky Luke va être confronté à ce choc des cultures. Mais à la fin du voyage, c'est autant notre cow-boy solitaire que sa nouvelle famille d'adoption qui auront appris à surmonter les épreuves et les préjugés.

Critique :

A chaque sortie de Lucky Luke, mon sang monte en ébullition. Souvenir d’enfance faisant, c’est toujours avec une grande attention que l’on scrute cette sortie qui fait moins de bruit que les Schtroumpf ou Astérix mais qui en garde le même mérite.

Au scénario cette fois, plus de Laurent Gerra mais pour la première fois Jul, le dessinateur et scénariste de Silex and The City dont nous parlerons dans quelques jours. Etant fan inconditionnel de celui-ci, c’est avec grand plaisir que j’ai ouvert ce nouveau tome des aventures du plus célèbre Cowboy de l’Ouest mais voilà…

Si d’habitude le ton caustique qu’emploie Jul a le mérite de nous faire rire, il faut bien avouer que cette fois, malgré un scénario digne des plus grandes histoires de Lucky Luke, la répétition des clichés sur les juifs apporte une certaine lourdeur au récit. Est-ce une volonté de la part de l’auteur où des ayants droits de Morris ? En tout cas c’est amusant d’avoir une bande dessinée moderne qui nous ressort tous les clichés antisémites de la population française de la fin du 19ème siècle et ce malgré la chute semi moralisatrice tombant comme un cheveu dans la soupe après cette suite d’anathème tendancieuse.

Au niveau du dessin, rien à redire, Achdé respecte scrupuleusement les gabarits de Morris en se permettant quelques arabesques qui lui sont propres sans pour autant dénaturer l’original. Il tient parfaitement tous les personnages pour le plus grand bonheur de tous.

Une bande dessinée mi-figue mi-raison donc pour les éditions Lucky Comics qui au scénario ont probablement trouvé quelqu’un qui a l’envergure d’un tel personnage mais qui cette fois est tombé trop facilement dans des clichés qui ne plairont pas forcément au tout public, ne jetons pas la pierre à Jul, il n’est peut être pas le seul décisionnaire quand à l’orientation que doit prendre la série.

A revoir sur le prochain album !