Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Mylène Farmer, cette grande astronaute, se raconte intimement par un twist littéraire

Littérature Mylène Farmer, cette grande astronaute, se raconte intimement par un twist littéraire

Publié par Luigi, le 27 décembre 2015

MF

par Yannick Provost

Edité par : Edilivre

Date de parution : 27 juin 2014

Synopsis :
« Une grande astronaute » : c’est dans ces termes que Mylène Farmer aimerait que l’on se souvienne d’elle ("Paris Match", 2010). Une grande conquérante de l’imaginaire. La seule artiste féminine française à avoir marqué son empreinte sur quatre décennies, passant du métier de mannequin pour publicités à la scène du stade de France vingt-cinq ans plus tard. De nombreux ouvrages lui ont été consacrés, tentant en vain de percer le secret de sa réussite. « On invente ma vie, mes émotions » disait-elle en 2006. Alors pour raconter la carrière de Mylène Farmer, qui de mieux que Mylène Farmer elle-même ? Trente ans de carrière sont retracés dans cet ouvrage, uniquement réalisé à partir de propos de l’artiste puisés dans plus de trois cent cinquante interviews de presse, à la radio ou télévisées, de 1984 à fin 2013.

On a beaucoup parlé de Mylène Farmer sur « Le Bourlingueur du Net » ces dernières semaines… Elle refait la une de l’actualité depuis fin août et la mise en ligne sur un site mystérieux de « Stolen Car », son duo avec Sting. Celui-ci annonçait un nouvel album, « Interstellaires », sorti en même temps qu’un conte philosophique de Michel Onfray qu’elle a entièrement illustré. Il y a aussi eu ce livre sur ses morts et ses renaissances artistiques chez Hugo & Cie présenté la semaine dernière ici-même.

Nous avons eu le privilège de lire un autre ouvrage qui nous donne l’impression de rentrer dans sa tête : « Mylène Farmer, une grande astronaute ». Ce livre est parfait pour s’imprégner de l’atmosphère magique et douce des paroles de Mylène puisqu’il est écrit à la première personne en reprenant bon nombre de déclarations officielles de la chanteuse dans différents supports médias.

L’auteur débute son oeuvre avec les anecdotes sur les origines, avérées et quasiment sacrées car peu nombreuses et profanes, de l’enfance et adolescence de miss Farmer, s’attardant sur son déménagement du Canada à la France qui l’a tant marquée. Arrivée avec un accent, elle s’en débarrassera très vite.

Ensuite, sur plusieurs centaines de pages, il y a toute la carrière que l’on connaît, où le style se fait encore plus littéraire. Chaque partie qui reprend un événement important (album, tournée, film « Giorgino ») permet un petit rappel du contexte général et historique, puis un autre beaucoup plus personnel, reliant la conteuse (donc la chanteuse) au moment de la déclaration. C’est pourquoi l’auteur doit habilement jouer entre présent et passé et reformuler certains propos, un peu comme si Mylène faisait elle-même le point lors d’une correspondance épistolaire avec l’un de ses admirateurs.

La sélection des informations n’est pas si large car l’auteur ne parle pas des inspirations privées de la chanteuse. Il n’utilise pas les bruits de couloir des magazines qui ont aussi contribué à nourrir la légende mais uniquement des déclarations de Mylène Farmer. Mais on ne s’ennuie pas et l’ambiance est très intime. On y apprend plein de choses et c’est passionnant.

L’interprète de « Libertine » y apparaît plus touchante et humaine que jamais. On a l’impression de vraiment entrer dans sa tête et de sentir qu’elle cherche elle-même à répondre aux interrogations que les médias et le grand public se posent depuis si longtemps… Le spectre de son inspiration est très large et on sent à quel point elle fut hantée par LA question centrale et essentielle : quel sens donner à ma vie ?

C’est tendre, universel et cela peut même laisser entrevoir une intimité inédite de cette artiste énigmatique à un public qui la connaît moins bien. Un bel ouvrage qui choisit donc un angle original pour fans et non fans.

 

Luigi Lattuca