Violette Nozière chez Casterman

Publié par , le 13 janvier 2014

Violette Nozière

La page de couverture a capté mon regard d’emblée : la charmante Violette Nozière m’épie d’un air bien machiavélique !
Inspirée d’un fait divers, cette BD dépeint la frivolité, naïveté pas si innocente de cette jeune femme connue sous le nom de « l’empoisonneuse de la rue Madagascar ». Dans le décor des années 30, on suit les escapades « amoureuses », sexuelles de celle qui côtoie « la haute » à laquelle elle voudrait appartenir et ce par tous les moyens, jusqu’à renier l’origine populaire de ces pauvres parents, pauvres parents à qui elle ôtera les moindres économies, et ôtera jusqu’à leur vie ! Plongée dans cette ambiance lugubre, j’ai dévoré cette histoire qui touche par le portrait psychologique qui est brossé et qui ne diabolise pas le personnage bien qu’il commette les actes les plus vils et impardonnables ! Le trait est assuré et les teintes appropriées : une esquisse qui saisit tout comme l’histoire vilaine de cette chère meurtrière !

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...