Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » MissKinoscop était au FIFF : Monsieur Lazhar

Cinéma MissKinoscop était au FIFF : Monsieur Lazhar

Publié par Rédacteur, le 14 octobre 2011

FIFF 2011
Monsieur Lazhar

Drame de Philipe Falardeau, (Québec) 1h30’.
Avec Fellag, Sophie Nélisse, Emilien Néron, Brigitte Poupart et Jules Philip.
Présenté en compétition officielle catégorie long métrage.

La parole comme outil de délivrance.

Une institutrice primaire se pend dans sa classe, un matin. C’est un de ses élèves qui la découvre. Sous le choc, les enfants sont prit en charge par une psychologue mais aucun professeur ne se présente pour donner la classe. Débarque alors de nulle par Bachir Lazhar, instituteur primaire originaire d’Algérie. Commence le jeu de l’apprivoisement entre ce professeur tellement différent, tant dans la méthode que dans la façon d’être et les enfants, les collègues et les parents. Lui seul décèlera le mal être de ses élèves, le traumatisme et le vide profond laissé par la maîtresse décédée et surtout par son geste désespéré, car Monsieur Lazhar sait trop bien ce qu’est le traumatisme d’une perte brutale. Il est arrivé seul au Canada, réfugié de la violence et du radicalisme qui a tué sa famille en Algérie. Envers et contre tous, il va faire parler les enfants et ainsi les libérer. La parole devient l’outil de la délivrance…

Le suicide, le deuil, l’intégration, le choc des cultures, ce sont des thèmes lourds qu’aborde Philipe Falardeau dans ce nouveau long métrage. Mais la réalisation ne s’apitoie jamais et ne tombe pas dans les clichés que l’ont pourrait s’attendre à voir pour ce genre de problématiques. L’humour côtoie le drame. Les acteurs, enfants et adultes, participent à cette justesse grâce à leur jeu. Mentions spéciales à Emilien Néron et Sophie Nélisse, les jeunes acteurs qui interprètent respectivement Simon et Alice, les enfants par lesquels la délivrance arrive.

Les spectateurs présents dans la petite salle du Caméo ce dimanche 2 octobre ne s’y sont pas trompés, à l’écoute des applaudissements nourris qui accompagnèrent le générique de fin. L’émotion était palpable, le public conquis par ce que je résumerais comme une magnifique leçon d’humanisme. ‘Monsieur Lazhar’ représentera le Canada aux Oscars, dans la catégorie du meilleur film étrangers et devrait être distribué en Belgique début de l’année 2012.

MissKinoscop