Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Lady Gaga – « Joanne » : la chanteuse est-elle encore une artiste pop ?

Musique Lady Gaga – « Joanne » : la chanteuse est-elle encore une artiste pop ?

Publié par Luigi, le 23 octobre 2016

lady-gaga-pochette-joanne

Joanne
par Lady Gaga

Producteur : Jeff Bhasker - BloodPop - Emile Haynie - Josh Homme - Lady Gaga - Kevin Parker - RedOne - Mark Ronson

Date de sortie : 21 octobre 2016

Joanne est sorti ! Après un teasing important mais moins offensif qu’à la grande époque de Born This Way… que Lady Gaga avait annoncé comme « l’album de la décennie ». D’après plusieurs observateurs, elle avait entamé là sa chute à force de déclarations gonflées à l’égo.

Elle en est revenue. Joanne achève l’opération de la mue. Le titre en hommage à une tante décédée et la pochette, plus sobre, donnent tout de suite le ton : on ne se déanchera pas sur un Poker Face bis. Après une première partie rythmée à la sauce country, le disque dévoile sa partie la plus intéressante dès Perfect Illusion, la chanson choisie comme premier single officiel de cette nouvelle ère. Une seconde partie où Lady Gaga n’en fait pas trop dans l’acoustique et qui contient Come To Mama, l’un des titres les plus intéressants.

Un retour sympathique en somme mais pas du tout transcendant. On a du mal à suivre l’icône pop dans son nouveau « délire ». Quelque chose n’est pas abouti, les chansons country sont dans la plus pure tradition américaine et la chanteuse se raccroche à ses réflexes vocaux habituels.

On va donc prendre Joanne pour un disque de transition avant, peut-être, un nouvel opus qui alternera grands tubes pop et sons plus acoustiques/ »authentiques » – comme les artistes en renaissance aiment à le dire ? Cette nouvelle galette prouve en tout cas que Lady Gaga est une artiste caméléon qui doit jouer de cette réalité : nous sommes pluriels et les disques-concepts lui vont bien. On aimerait juste savoir si on aurait plus aimé Joanne en étant un Américain fan de country et de folk.

 

Luigi Lattuca